Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Le label « Zéro résidu de pesticides » revendique un déploiement positif après moins de deux ans

Pesticides

Riverains et pesticides, dix-huit départements ont leur charte de bon voisinage

Climat

Rémi, agriculteur participant à la Convention citoyenne pour le climat : « Je n’ai pas hésité une seconde ! »

Communication

#AgriLoving, la campagne de communication positive au ton décalé

Modes de production

« Les pouvoirs publics doivent nous laisser la possibilité d’adopter des critères environnementaux »

Nouvelles technologies

« La nutrition n’est pas le seul critère de choix lors de l’achat », Laurent Pasquier, co-fondateur de C’est qui le patron ?!

Évaluer un produit, non plus seulement en fonction de son aspect nutritionnel, mais aussi de son impact sur l'environnement, son origine ou l'avis des autres consommateurs. C'est l'ambition de C'est qui le patron ?!, avec son application C'est quoi ce produit ?!, attendue pour le mois de décembre. Retour sur cette initiative avec Laurent Pasquier, co-fondateur de la marque.

Par Laure Hänggi - Publié le 20/11/2019 à 18:04

Commenter

Partager :

Le phénomène des applis développées pour orienter les choix, au moment de faire les courses ne se dément pas. Créée par la marque C’est qui le patron ?!, l’application C’est quoi ce produit ?! devrait être disponible dans le courant du mois de décembre 2019. Face à une gamme de plus en plus large d’applis de « scan », cette nouvelle venue compte bien marquer sa différence.

Une application multi-critères

« Tout est parti d’une curiosité personnelle, quand j’allais faire mes courses. Le prix et la marque ne me suffisaient plus pour faire mes choix, et je ne savais pas interpréter les informations sur les emballages », explique Laurent Pasquier, co-fondateur de C’est qui le patron ?!, en charge du développement de l’application. Il insiste sur la principale caractéristique de cette dernière : ses sept critères. À savoir : la qualité, l’origine, l’impact environnemental, l’éthique, le bien-être animal, le tri et l’avis des autres consommateurs. « Il est possible de s’intéresser à autre chose qu’à la nutrition quand on va faire ses courses », souligne Laurent Pasquier.

20 000 produits totalement analysés

En ce qui concerne l’environnement, une estimation du cycle de vie est réalisée, les emballages sont pesés et notés selon leur recyclabilité. La présence de labels, ou non, agit sur le principe du bonus/malus. Ces analyses prennent du temps. Deux personnes y travaillent, après avoir reçues une formation spécifique.

Conséquence : le nombre de produits affichés par l’appli est aujourd’hui de 20 000, soit bien moins que les autres dispositifs du même type. « Nous considérons que si nous voulons comparer des produits, il faut avoir toutes les informations », défend Laurent Pasquier. Les données des 600 000 fiches de la base de données Open Food Facts seront néanmoins également disponibles.

Profils personnalisables

Seconde différence, les produits scannés n’obtiendront pas une note, mais un pourcentage qui correspondra au degré de compatibilité avec le profil personnel de l’utilisateur. Dans un premier temps, celui-ci aura un profil par défaut, correspondant au profil moyen des personnes participant à la démarche C’est qui le patron ?!. Par la suite, les utilisateurs seront invités à personnaliser leur profil, grâce à des boutons coulissants pour donner plus ou moins d’importance à chaque critère. « Il est important de respecter les différences de chacun. Nous devons en tenir compte, tout le monde n’a pas les mêmes critères d’achat », estime Laurent Pasquier.

Lancement d’un financement participatif

Cette application intègre une démarche globale « d’accompagnement de la transition des modes de consommation, mais aussi des entreprises pour qu’elles modifient leurs méthodes », explique Laurent Pasquier. La marque prévoit ainsi de lancer également une Web TV et un « Atelier consommateur et citoyen ». Ce dernier devra notamment déboucher sur la création d’un label, « permettant d’identifier les produits les plus vertueux de la distribution après une phase d’audit exigeante et réalisé sous le regard permanent des consommateurs ». Pour financer l’ensemble de ces actions, C’est qui le patron ?! a lancé un financement participatif, mi-novembre, sur le site Miimosa, pour récolter 300 000 euros.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *