Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Le label « Zéro résidu de pesticides » revendique un déploiement positif après moins de deux ans

Pesticides

Riverains et pesticides, dix-huit départements ont leur charte de bon voisinage

Climat

Rémi, agriculteur participant à la Convention citoyenne pour le climat : « Je n’ai pas hésité une seconde ! »

Communication

#AgriLoving, la campagne de communication positive au ton décalé

Modes de production

« Les pouvoirs publics doivent nous laisser la possibilité d’adopter des critères environnementaux »

Climat

Lait, la filière veut mieux communiquer sur sa contribution à l’enjeu climatique

Par Eloi Pailloux - Publié le 13/11/2019 à 11:24

Commenter

Partager :

La filière laitière aspire à mieux faire connaître son investissement pour s’adapter et lutter contre le changement climatique. Dans ce but, L’European Milk Forum (EMF), qui fédère les interprofessions laitières de huit pays d’Europe, a voulu commencer par sonder la vision des citoyens sur la thématique « agriculture et climat ». En France, 2 055 personnes ont été interrogées en 2019. Selon les résultats, 90 % des Français estiment que le changement climatique et ses répercussions sont une réalité, mais qu’il n’est pas trop tard pour agir : 80 % d’entre eux jugent que les conséquences les plus catastrophiques peuvent encore être évitées. L’étude montre que les personnes interrogées mettent les industriels en première ligne de ces enjeux (51 %), devant les consommateurs (46 %). Les agriculteurs arrivent ensuite, au même rang que les politiques (33 %).

L’eau, un autre sujet à aborder

Pour le Centre national interprofessionnel de l’économie laitière (Cniel), adhérent de l’EMF pour la France, certains enseignements de l’étude sont particulièrement précieux, au-delà du seul dossier climatique. Si 70 % des Français pensent que la qualité de l’eau est bonne en France, seuls 13 % attribuent cette qualité aux efforts des agriculteurs. La structure devrait donc appuyer sa communication sur l’enjeu « eau ». En mettant en exergue, par exemple, le programme Aquarel, mené avec une soixantaine de sites d’industries laitières depuis 2015 pour mieux gérer l’eau, à travers une liste de 27 bonnes pratiques. Un exemple : le recyclage des eaux de laiterie, qui est déjà pratiqué par 86 % des industriels investis dans le programme. L’objectif est de faire adopter ces pratiques par l’ensemble de ces industriels d’ici à 2025.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *