Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Pesticides et biodiversité, la Commission européenne veut renforcer son action pour atteindre ses objectifs en 2030

Initiative

« Portrait – Rémi Dumas, chasseur de tête »

Alimentation

Les chèques alimentaires peuvent-ils conjuguer pouvoir d’achat et made in France ?

Alimentation

En dépassant les 2 milliards d’euros de vente, le commerce équitable franchit un cap inédit en France

Élevage

Réchauffement climatique, la poule déploie ses allèles

Coronavirus

Lancement d’un collectif de soutien aux fromages AOP et IGP

Comme d'autres produits haut de gamme, les fromages sous signes d'origine et de qualité souffrent de la crise sanitaire liée au Covid-19. Pour faire face à cette situation, un collectif a été lancé le 4 mai, par différentes organisations représentatives de la filière.

Par Laure Hänggi - Publié le 07/05/2020 à 16:46

Commenter

Partager :

Avec la fermeture des marchés et des rayons à la coupe, qui rouvrent progressivement par endroits, les fromages placés sous signes de qualité et d’origine (SIQO) ont vu une grande partie de leurs débouchés fermer. Le président du Conseil national des appellations d’origine laitières (Cnaol), Michel Lacoste, a alerté sur l’urgence de la situation, rappelant que des filières AOP avaient déjà du se résoudre à jeter du lait ou des fromages, faute d’avoir pu écouler leurs stocks. Dans cette situation, le Cnaol se mobilise. Le 4 mai, celui-ci a été annoncé, en partenariat avec la Fédération Nationale des Producteurs de Lait (FNPL), la Fédération Nationale Ovine (FNO) et la Fédération Nationale des Eleveurs de Chèvres (FNEC), le lancement du collectif « Soutenons nos fromages, nos terroirs et nos producteurs ».

Camembert de Normandie, Fourme d’Ambert, Reblochon, Rocamadour ou Saint-Nectaire, tous ses fromages bien connus font partie des 1000 tonnes de fromage aujourd’hui stockées et menacées de destruction, s’ils ne sont pas vendus d”ici à la mi-mai. 1000 autres tonnes ont déjà pu être écoulées grâce à des « mesures d’urgence engagées par les opérateurs et la filière, avec l’appui de quelques collectivités territoriales et les campagnes de solidarité mises en place » sur le terrain.

Assurer la pérennité des filières

« Nous, petits producteurs, fermiers, artisans et fromagers sommes particulièrement frappés par la crise et avons besoin des moyens pour assurer la pérennité de nos métiers », lancent ainsi les producteurs partenaires du collectif. Le non-écoulement de ces stocks menaceraient de manière durable l’ensemble de cette filière. Les conditions sanitaires limitant les moyens de réduire ces stocks, le collectif en appelle à l’organisation d’achats solidaires ou à la sélection de ces fromages dès la reprise dans la restauration collective. L’initiative a déjà reçu le soutien de dizaines de personnalités dépassant les limites du secteur agricole (chefs, sportifs, acteurs, etc).

Ils vous intéresseront peut-être

Une pensée sur “Lancement d’un collectif de soutien aux fromages AOP et IGP”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.