Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Le Gouvernement présente son plan pollinisateurs pour les cinq prochaines années

Politique

Innovation, 877,5 M€ mobilisés pour l’agroécologie et l’alimentation durable

Alimentation

Neuf enseignes vont tester le Planet-score dans leurs rayons

Labels

Un « sentiment d’essoufflement » pour les Siqo

Initiative

Transition souhaite accompagner un millier d’agriculteurs vers le bio d’ici à 2023

Bien-être animal

Le bien-être animal, enjeu de société prioritaire pour 23 % des Français

Harris Interactive s’est penché sur la vision du bien-être animal par les Français, dans son étude « La prise en compte du bien-être animal, un tournant dans notre société ? », publiée le 28 septembre. Celle-ci révèle que 23 % des Français classent le bien-être animal comme faisant partie des trois enjeux de société les plus prioritaires.

Par Romane Gentil - Publié le 05/10/2021 à 15:20

Commenter

Partager :

Pour 23 % des Français, la cause animale fait partie des trois enjeux de société les plus importants. C’est ce que révèle un volet des « Zooms de l’observatoire Cetelem », intitulé « La prise en compte du bien-être animal, un tournant dans notre société ? » et réalisée par Harris Interactive entre le 1er et le 2 septembre. Les personnes interrogées étaient invitées à sélectionner les trois enjeux qui leurs semblaient les plus prioritaires, et la cause animale a été le sixième objectif le plus cité, notamment après la protection de l’environnement, la lutte contre les violences faites aux femmes ou encore les droits et la protection des enfants. Publiée le 28 septembre, l’étude révèle néanmoins que seuls 4 français sur 10 affirment être bien informés sur le sujet.

Un renforcement de la législation

Par ailleurs, une majorité des Français estime que les pouvoirs publics n’agissent pas assez pour le bien-être animal. 93 % d’entre eux font vœu d’un renforcement de la législation, et notamment une suppression des pratiques douloureuses pendant l’élevage et l’abattage (56 % des Français y sont favorables). Ceci rejoint notamment l’engagement du ministre de l’Agriculture contre la fin du broyage des poussins mâle d’ici à 2022. Par ailleurs, 39 % des Français estime également que les aides de la Pac devraient être conditionnées aux élevages favorisant le bien-être animal.

86 % des Français favorables à un étiquetage précisant les conditions de vie de l’animal

Du côté de la consommation, 86 % des français sont favorables à un étiquetage informant sur les conditions de vie de l’animal durant son vivant, ce qui s’inscrit dans la continuité du déploiement de l’étiquette bien-être animal dans le pays. 2/3 d’entre eux se disent prêts à consommer plus cher certains produits s’ils garantissent le bien-être animal. Une majorité (58%) affirme avoir réduit sa consommation de viande au cours des dernières années.

Ils vous intéresseront peut-être

Répondre à saber Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *