Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Abeilles

Un projet de décret éclaircit l’origine des différents miels en cas de mélange

Modes de production

Coup de froid pour les partisans des serres chauffées en bio

Modes de production

Serres chauffées en bio, ultimes passes d’armes entre partisans et opposants avant la décision de l’Inao

Alimentation

Restauration collective, Montreuil (93) veut 70 % de bio dans les assiettes

Modes de production

M2i Life Sciences met la chimie au service de la confusion sexuelle

Le film « Un lien qui nous élève », vitrine des alternatives à l’élevage intensif

Par Laure Hänggi - Publié le 14/03/2019 à 17:12

Commenter

Partager :

Fermes usines, robotisation, exploitations surpeuplées… Alors que la thématique du bien-être animal monte en puissance, l’élevage intensif est de plus en plus souvent remis en question. Dans son film « Un lien qui nous élève », le documentariste Oliver Dickinson part à la rencontre d’une dizaine d’adeptes de l’élevage en plein air, mais aussi d’un refuge-ferme pour animaux maltraités ou d’un collectif luttant pour la légalisation d’abattoirs se déplaçant à la ferme. Le but : prouver qu’il existe « des alternatives crédibles à l’élevage intensif et au traitement ‘industriel’ de l’animal », explique sur son site le réalisateur. Un film à découvrir dès le 13 mars au cinéma.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *