Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Cultures

Des premières moissons en demi-teinte

Élevage

Bien-être animal, le camion abattoir trace sa voie

Politique

Accord européen « historique », quelle part pour l’agriculture ? 

Politique

Le nouveau Premier ministre précise sa vision de l’agriculture

Alimentation

Le bio présent sur 2,3 millions d’hectares

Politique

Le nouveau Premier ministre précise sa vision de l’agriculture

Nommé depuis moins de deux semaines au poste de Premier ministre, Jean Castex a prononcé son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale, le 15 juillet. Il y a précisé sa vision de l’agriculture, et souhaite ainsi voir se développer le local et le circuits courts. Un plan de relance pour l’écologie de 20 Mds€ et un projet de loi à l’automne sur les propositions de la Convention climat sont à l’agenda.

Par Stéphanie Ayrault - Publié le 16/07/2020 à 17:44

Commenter

Partager :

Dans son discours de politique générale prononcé le 15 juillet à l’Assemblée nationale, Jean Castex a promis que le plan de relance du gouvernement sera « un accélérateur de la transition écologique », notamment pour le climat, la protection de la nature et la biodiversité. Une écologie qui est « l’affaire de tous » et qui « doit être créatrice de richesse ». Il a annoncé un plan de vingt milliards d’euros pour l’écologie, sans donner néanmoins plus de détails sur l’attribution de ces fonds. Il a toutefois présenté son cap pour les filières agricoles : elles devront développer une alimentation de qualité et locale, accessible dans toutes les villes et villages de France, notamment par le biais des circuits courts. La lutte contre l’artificialisation des sols fait également partie des ses priorités.

Des précisions sur la suite de la Convention citoyenne pour le climat

Au sujet de la Convention pour le climat, le Premier ministre a indiqué que les 146 propositions validées par Emmanuel Macron, dont un certain nombre concerne l’agriculture, feront « désormais l’objet de travaux associant les groupes parlementaires, les partenaires sociaux et les administrations ». Un projet de loi spécifique sera présenté à la concertation au début de l’automne.
Jean Castex a par ailleurs indiqué que les collectivités devront se doter de contrats de relance et de développement écologique avec des plans d’action concrets, chiffrés, mesurables d’ici à la fin de 2021.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *