Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Biodiversité

La biodiversité européenne continue de décliner de manière « continue et préoccupante »

Cultures

L’Occitanie avance sur la structuration de la filière légumineuses

Alimentation

Agribalyse souligne les limites de l’impact environnemental de l’alimentation

Modes de production

Ynsect construit la plus grande ferme verticale du monde

Politique

Betterave, les députés valident des dérogations pour les néonicotinoïdes

Le prix Nobel de chimie met à l’honneur les ciseaux génétiques

Par Laure Hänggi - Publié le 14/10/2020 à 17:25

Commenter

Partager :

La française Emmanuelle Charpentier et l’américaine Jennifer Doudna ont reçu le prix Nobel de chimie, le 7 octobre 2020, pour l’invention des ciseaux génétiques Crispr-Cas 9, en 2012. Cette technique, qui permet de couper et modifier l’ADN de manière chirurgicale, a beaucoup fait parler au sein du secteur agricole. En effet, en juillet 2018, la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu un avis affirmant que les organismes issus de nouvelles techniques d’édition du génome, tel que Crispr-Cas 9, étaient des OGM. Une position défendue depuis de nombreuses années par plusieurs ONG ou la Confédération paysanne. Au contraire, d’autres organisations agricoles estiment que cette technique peu invasive pourrait être un levier de taille pour rendre les cultures plus résilientes face au changement climatique, aux maladies et aux ravageurs. Et pourrait donc permettre de réduire l’utilisation de produits phytosanitaires.

En France, la culture de variétés OGM est interdite.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *