Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Portrait – Benjamin Foudral, conservateur agricole

Energie

Le ciel se dégage pour l’agrivoltaïsme

Alimentation

JO 2024, la France veut une alimentation locale et durable

Initiative

Portrait – Magali Ardiley, médiatrice d’un bon voisinage

Politique

« Une femme à la tête de la FNSEA, un progrès que je n’imaginais pas dans les années 80 », Édith Cresson

Le Sri Lanka fait marche arrière sur le bio

Par Laure Hänggi - Publié le 24/11/2021 à 17:31

Commenter

Partager :

Depuis le printemps dernier, le Sri Lanka portait l’ambition de devenir le premier pays du monde à avoir une agriculture 100 % biologique. L’importation des produits phytosanitaires chimiques avaient immédiatement été interdite, du jour au lendemain. Mais le projet aura été de courte durée. Après avoir levé les interdictions, en octobre, concernant les importations d’engrais pour le thé, compte tenu des fortes baisses de rendement, le Gouvernement sri lankais a fini par totalement rétropédaler, le 21 novembre. « Nous autoriserons désormais les intrants chimiques dont le besoin est urgent », a expliqué un représentant du Gouvernement à une chaîne de télévision privée, News First. Il justifie la prise de cette décision en invoquant des questions de « sécurité alimentaire ». Cette prise de parole est intervenue alors que des manifestations d’agriculteurs étaient prévues pour demander la reprise des importations des produits phytosanitaires.

Le pays traverse actuellement une importante crise économique, suite à l’épidémie de Covid-19. Au cours du mois de novembre, plusieurs produits de base s’étaient retrouvés en situation de pénurie, comme le riz, et leurs prix s’étaient envolés, aboutissant à la mise en place d’un rationnement.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.