Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Portrait – Magali Ardiley, médiatrice d’un bon voisinage

Élevage

Portrait – Nicolas de Boishebert, J’irai couver chez vous

Politique

« Une femme à la tête de la FNSEA, un progrès que je n’imaginais pas dans les années 80 », Édith Cresson

Politique

Pesticides et biodiversité, la Commission européenne veut renforcer son action pour atteindre ses objectifs en 2030

Initiative

« Portrait – Rémi Dumas, chasseur de tête »

Initiative

Les « déserteurs » d’AgroParisTech mettent en doute les cursus d’ingénieur agro

La vidéo est devenue virale dès sa publication, le 10 mai. Huit étudiants de l'AgroParisTech ont profité de leur remise des diplômes pour fustiger le cursus qui leur a été proposé, et qui selon eux ne permet pas d'apporter le changement nécessaire au secteur agricole. Retour sur une prise de position qui fait réagir.

Par Eloi Pailloux - Publié le 12/05/2022 à 17:15

Commenter

Partager :

Les cursus d’ingénieurs agronomes contribuent-ils à maintenir en place un modèle agricole défaillant ? Huit étudiants de l’AgroParisTech ont profité de leur remise des diplômes, le 30 avril dernier, pour poser la question… et pour y apporter une réponse tranchante. Ils expliquent ainsi ne pas « ressentir de fierté » au moment « d’obtenir ce diplôme à l’issue d’une formation qui pousse globalement à participer aux ravages sociaux et environnementaux actuels ». Selon eux, les perspectives qui leur sont ouvertes sont réduites essentiellement à des « jobs destructeurs, et les choisir, c’est nuire ». Loin de se contenter de critiquer leur diplôme, c’est tout un mode de vie que ces jeunes souhaitent remettre en cause dans leur « appel à déserter le système ». Chacun d’entre eux a précisé, au micro, son projet de vie en marge des parcours traditionnels des ingénieurs agro.

Fustigés ou salués, les « déserteurs » font réagir

La vidéo de ce discours, publiée sur les réseaux sociaux le 10 mai, est rapidement devenue virale. Elle a suscité deux types de réactions diamétralement opposées. Les uns saluent un esprit critique salutaire et une maturité inattendue pour des jeunes femmes et hommes de 23 ans. Les autres fustigent des réflexions de donneurs de leçon et n’apportant que des solutions égoïstes aux grands enjeux actuel de l’agriculture. À défaut de faire l’unanimité sur le fond, ces huit diplômés auront réussi, au moins, à donner de la visibilité à leurs questionnements.

De son côté, AgroParisTech a réagi dans un communiqué publié le 12 mai. La direction de l’école ne se montre ni surprise, ni contrariée par cette prise de parole. Elle rappelle que la remise des diplômes à duré près de trois heures, durée suffisante pour que d’autres étudiants, « plus nombreux », expriment des points de vue bien différents de celui des déserteurs. « Cette cérémonie […] a montré que notre établissement remplissait sa mission : aider nos étudiants à choisir le sens qu’ils souhaitent donner à leurs études et à leur parcours professionnel », conclut le communiqué.

Ils vous intéresseront peut-être

Une pensée sur “Les « déserteurs » d’AgroParisTech mettent en doute les cursus d’ingénieur agro”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.