Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Portrait – Magali Ardiley, médiatrice d’un bon voisinage

Élevage

Portrait – Nicolas de Boishebert, J’irai couver chez vous

Politique

« Une femme à la tête de la FNSEA, un progrès que je n’imaginais pas dans les années 80 », Édith Cresson

Politique

Pesticides et biodiversité, la Commission européenne veut renforcer son action pour atteindre ses objectifs en 2030

Initiative

« Portrait – Rémi Dumas, chasseur de tête »

Alimentation

Les Français s’ouvrent à la consommation d’insecte

Alors que l'Union européenne, par la voix de son agence de sécurité sanitaire, vient d'autoriser la consommation d'un nouvel insecte pour l'alimentation humaine, un sondage montre que les Français aborde ce nouveau type de produit avec une certaine curiosité.

Par Eloi Pailloux - Publié le 05/07/2022 à 12:04

Commenter

Partager :

Vous reprendrez bien un peu de scarabée Buffalo avant le dessert ? Voilà le type de proposition que vous pouvez désormais entendre en cours de repas. Lautorité européenne de sécurité sanitaire (EFSA) vient en effet de rendre un avis positif sur la consommation de ce coléoptère pour l’alimentation humaine, comme le souligne l’entreprise Ÿnsect dans un communiqué daté du 4 juillet. Celle-ci a de quoi se réjouir : elle dispose d’une usine d’élevage aux Pays-Bas, et se tient donc prête à commercialiser ce nouveau produit. La perspective d’une salade composée se précise, puisque divers autres insectes sont déjà consommables : grillon domestique, ver de farine et criquet migrateur, notamment.

Relire notre article : Élevages d’insectes, un secteur qui grouille de perspectives

Des insectes dans les assiettes et dans les gamelles

Les consommateurs sont-ils prêts à sauter le pas ? Selon un sondage commandé par Ÿnsect et réalisé par OnePoll, l’idée fait son chemin. Un sondé sur cinq (21 %) affirme avoir déjà ingéré des insectes. Et sur cette population, en cumulant ceux qui ont aimé (45 %) et ceux qui n’ont pas apprécié l’expérience mais qui qui sont prêts à retenter (14 %), 59 % se disent prêt à remettre ça.

Les sondés se prononcent également pour davantage de farine à base d’insectes dans les recette proposées par les fabricants agro-alimentaires, à 78 %, dont 48 % insistent toutefois sur le fait que cette évolution doit être affichée clairement. Enfin, 56 % des personnes interrogées sont prêtes à donner des aliments à base d’insectes à leurs animaux de compagnie (dont 14 % qui le font déjà), contre 22 % de réticents, et 22 % souhaitant plus d’information sur ces produits.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.