Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

« Portrait – Rémi Dumas, chasseur de tête »

Alimentation

Les chèques alimentaires peuvent-ils conjuguer pouvoir d’achat et made in France ?

Alimentation

En dépassant les 2 milliards d’euros de vente, le commerce équitable franchit un cap inédit en France

Élevage

Réchauffement climatique, la poule déploie ses allèles

Initiative

Les Hauts-de-France, le Grand-Est et la Normandie signent un partenariat sur les protéines végétales et à base d’insectes

Le 28 février, à l’occasion du Salon de l’agriculture, trois régions ont signé un partenariat les inscrivant comme leaders des protéines végétales, mais aussi nouvelles : algues, microorganismes et insectes. Les Hauts-de-France, le Grand-Est et la Normandie sont maintenant associées pour maintenir et développer ces filières.

Par Eugénie Bourgeois - Publié le 03/03/2022 à 09:48

Commenter

Partager :

Trois régions ont signé un partenariat avec Bioeconomy for change et Protéines France, se plaçant comme leader des protéines végétales et nouvelles. Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, Jean Rottner, président de la région Grand-Est et Hervé Morin, président de la région Normandie, étaient présents pour sceller cette alliance. Le dernier se dit « très heureux d’être associé à ces deux grandes régions dans ce projet ». Jean Rottner, s’est également réjoui : « Cet accord, c’est la capacité d’avoir un réseau et une intelligence collective qui nous fera avancer. » 

L’objectif de ce partenariat est de répondre au défi d’une plus grande souveraineté protéique, la France important 45% de ses besoins. Parmi les engagements du partenariat, le souhait d’atteindre une influence européenne à travers l’organisation d’un événement de grande ampleur lors de l’édition 2023 du Salon de l’agriculture a été évoqué.

ACCELERER LA DYNAMIQUE SUR LES PROTÉINES 

Chacune de ces régions est revenue sur les forces de ces territoires pour les filières protéines végétales et nouvelles. Jean Rottner précise : « Nous disposons de terres arables et riches, bien arrosées, très propices à la culture de protéines végétales. Nous avons les industries et les semenciers, il ne manque plus qu’à accélérer la dynamique : c’est l’objectif de ce partenariat. »

Une représentante du groupe Avril était également présente pour évoquer le lancement d’une nouvelle usine d’isolats protéines de colza, installée à Dieppe en Normandie. « Il s’agit d’un processus très innovant, c’est une première mondiale », a précisé celle-ci. Le secteur semble prometteur. 50 emplois ont été créés. Les Hauts-de-France ont également convié un de leurs fleurons : Innovafeed, qui a installé à Gouzeaucourt, dans le Nord, un très grand site de production de protéines d’insectes à destination de l’alimentation animale (aquaculture), qui emploie 300 personnes. « Cette région a  un fort potentiel pour cette production, en raison des nombreux déchets industriels consommables par les insectes », indique le co-fondateur d’Innovafeed.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.