Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Pesticides et biodiversité, la Commission européenne veut renforcer son action pour atteindre ses objectifs en 2030

Initiative

« Portrait – Rémi Dumas, chasseur de tête »

Alimentation

Les chèques alimentaires peuvent-ils conjuguer pouvoir d’achat et made in France ?

Alimentation

En dépassant les 2 milliards d’euros de vente, le commerce équitable franchit un cap inédit en France

Élevage

Réchauffement climatique, la poule déploie ses allèles

Recherche

Les jeux sérieux, un moyen ludique de découvrir le monde agricole et ses enjeux environnementaux

Sensibiliser le grand public de façon ludique, servir d’appui à l’enseignement ou aider à la prise de décision sont les différentes fonctions d’un jeu sérieux. Variés tant par leurs thématiques que leur fonctionnement, il en existe pour tous les goûts... y compris sur la thématique agricole !

Par Eugénie Bourgeois - Publié le 26/01/2022 à 12:03

Commenter

Partager :

Fin novembre 2021, un rapport sur les jeux sérieux a été publié par Gamae, une plateforme de ressources dédiées aux jeux sérieux dans le domaine de l’agriculture, l’environnement, l’alimentation et le développement territorial (AAEDT), qui a réalisé une enquête sur le sujet. Cette enquête visait à recenser et caractériser les jeux sérieux existants sur cette thématique.

LES JEUX SÉRIEUX, POUR QUI ? POURQUOI ?

La particularité de ces jeux ? Ils ont une utilité autre que le seul divertissement, ils servent un objectif. Les jeux sérieux disponibles sur les thématiques évoquées sont principalement utilisés dans l’enseignement, notamment supérieur, mais également auprès du grand public. Certains sont même utilisés par des professionnels de l’agriculture pour modifier ou adapter des pratiques. Une grande partie de ces jeux peut être utilisée dans plusieurs contextes.

LES JEUX SÉRIEUX, COMBIEN ?

L’enquête réalisée par Gamae a permis de recenser 105 jeux sérieux en AAEDT entre le 9 juin et le 7 juillet 2021. La majorité d’entre eux aborde des thématiques agricoles (34 %) et environnementales (17 %) ou les deux (15 %). On note une grande variété dans les sous-thématiques abordées : biodiversité, équilibre alimentaire, paysages…

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.