Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Pesticides, le Conseil d’État veut des textes plus stricts pour la protection des riverains

Politique

Julien Denormandie acte la fin du broyage des poussins mâles en 2022

Filières

Huiles essentielles, une nouvelle réglementation menace la filière

Alimentation

Planet-score, le nouvel affichage environnemental de l’Itab et des ONG

Bio

Bio, le marché augmente de 10,4 % en 2020

Nouvelles technologies

Les lauréats de la seconde édition de Make IT Agri dévoilés 

La finale de la deuxième édition du concours Make IT Agri a mis à l’honneur la préservation de la faune sauvage et la ressource en eau, mais aussi les nouvelles technologies avec les drones. Les candidatures de la troisième édition seront ouvertes à la rentrée, avec un nouveau thème au menu : l’alimentation durable.

Par Laure Hänggi - Publié le 02/07/2020 à 16:21

Commenter

Partager :

S’adressant aux établissements agricoles, le concours Make It Agri valorise des innovations technologiques au service d’une agriculture durable. La finale de la deuxième édition de l’événement était organisée le 18 juin dernier. Trois lauréats ont été choisis parmi les neufs finalistes. Ils remportent 3000 €, 2000 € ou 1500€ en fonction de leur place sur le podium. Le premier prix a été attribué au projet FaunAway, portés par des étudiants d’AgroSup Dijon. Ce boîtier, pouvant être placé sur un drone ou un tracteur, doit permettre de repousser les ravageurs, lors d’opérations culturales ou pour limiter l’utilisation de produits phytosanitaires. Les étudiants veulent ainsi aider les agriculteurs à préserver la faune sauvage et la biodiversité. Un outil d’aide à la décision connecté accompagne le boîtier.

Biocontrôle et dépollution de l’eau

Le deuxième lauréat du concours, le projet Trichodrone, composé de six étudiant de l’Ecole centrale de Lyon, se sont intéressés plus particulièrement à la culture de maïs et à un ravageur s’y attaquant : la pyrale. L’outil développé se fixe sur n’importe quel drone. Il contient des « trichogrammes », guêpes de moins de 0,5 mm parasitant les œufs des ravageurs des cultures. Ils seront ensuite largués par la personne pilotant le drone. Quant au troisième projet récompensé, Végét’eau, créé par trois étudiants à l’ISA Lille, il s’attaque à l’enjeu de la ressource en eau. Ces derniers ont mis au point une serre autonome, hébergeant un réseau de plante poussant dans de l’eau des rivières. L’objectif est que les plantes déchargent ces eaux des polluants issus des pratiques agricoles, qui sont pour elles des nutriments.

Les candidatures pour la troisième édition du concours seront ouvertes à partir du 15 septembre prochain. L’alimentation durable y fera son entrée parmi les thèmes proposés.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *