Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Modes de production

M2i Life Sciences met la chimie au service de la confusion sexuelle

Cultures

La capacité des plantes à se détecter entre elles, une piste agronomique porteuse

Modes de production

Le bio bat des records en 2018

Pesticides

Pour la première fois, un pesticide jugé perturbateur endocrinien est retiré du marché

Communication

Les laiteries ouvrent leurs portes au grand public jusqu’au 5 juin

Bioéconomie

Les matières d’origine végétale plébiscitées par l’opinion publique

Les Français sont curieux des produits biosourcés, sur lesquels ils portent un regard positif. C'est ce que révèlent les résultats d'un sondage publié le 3 juillet. L'agriculture est l'un des principaux pourvoyeurs de ce type de matière première.

Par Eloi Pailloux - Publié le 03/07/2018 à 18:53

Commenter

Partager :

Les cultures qui poussent dans la campagne française servent à remplir les assiettes… mais pas que. Certaines parties des plantes n’étant pas comestibles, d’autres débouchés sont possibles. Utiles pour le bâtiment, le textile ou encore les cosmétiques, on parle alors de matériaux biosourcés. Un sondage réalisé en mai révèle que 88 % des Français ont une bonne image des produits biosourcés… même si leur notoriété présente une marge de progression. En effet, 80 % des Français disent souhaiter avoir plus d’informations sur ces produits.

Un plan politique dédié pour 2018-2020

Parmi les atouts perçus par les sondés sur ces produits : leur contribution à une économie moins émettrice de gaz à effet de serre (76 %), et pourvoyeuse d’emplois à haute valeur ajoutée (76 %), notamment en milieu rural (79 %). Une vision positive qui incite 59 % des Français à soutenir l’idée d’une fiscalité plus favorable pour les produits biosourcés.

Selon l’enquête @IFOP « Les français et les produits biosourcés » :
76% des personnes interrogées considèrent que ces produits contribuent de façon significative à la réduction d’émission de gaz à effet de serre #10ansACDV
➡️ https://t.co/GwWRLH6wUZ pic.twitter.com/Eq2EEq0tgd

— Passion Céréales (@passioncereales) 3 juillet 2018


Le ministère de l’Agriculture travaille déjà ce sujet. Le 26 février, un plan d’actions dédié à la bioéconomie était présenté pour la période 2018-2020. Parmi ses axes, justement : la promotion de ce secteur et de ses produits auprès du grand public, et la mobilisation de financements en faveur de cette filière.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *