Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Lancement de huit fermes ambassadrices en Île-de-France

Pesticides

Pour la FNH, les financements seraient insuffisants pour réduire l’utilisation de pesticides

Cultures

Lancement de l’initiative Cap Chanvre pour favoriser le déploiement de la culture en France 

Energie

Signature d’une charte de bonnes pratiques sur l’agrivoltaïsme

Politique

Projet loi climat, de premières mesures pour l’agriculture et l’alimentation

Bioéconomie

Les produits biosourcés ont toujours la cote

La filière des produits biosourcés continuent de bénéficier d’une très bonne image auprès des Français. C’est ce que souligne une enquête menée pour l’Association chimie du végétal (ACDV). Leur développement pourrait également être un moyen de sécurisation du revenu pour les agriculteurs, selon les interrogés.

Par Laure Hänggi - Publié le 01/07/2020 à 18:50

Commenter

Partager :

Près de 100 milliards de produits en plastiques jetables sont mis sur le marché en France chaque année. Pour lutter contre cette pollution plastique, l’objectif fixé par la loi pour une économie circulaire est de zéro emballage plastique en 2040. Le sujet n’était d’ailleurs pas absent des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, qui préconise de « favoriser le développement des emballages biosourcés compostables ». Signes des attentes sociétales sur cet enjeu, ces produits bénéficient d’une bonne image chez 87 % des Français, selon une enquête réalisée pour l’Association chimie du végétal (ACDV), dont les résultats ont été dévoilés le 22 juin 2020. Une première enquête publiée l’année précédente avait abouti à des résultats du même ordre. « Cette deuxième étdue confirme l’image positive qu’ont ces produits auprès des français. Elle reflète aussi l’importance grandissante qu’ils accordent à des produits plus écologiques et plus innovants », réagit François Monnet, président de l’ACDV. 80 % des Français souhaiteraient néanmoins avoir plus d’informations sur ces produits.

Un moyen de sécuriser les revenus

Aux motivations environnementales de cet intérêt s’ajoute une dimension sociale. 83 % des interrogés estiment ainsi que le développement des produits biosourcés pourraient permettre aux agriculteurs de «sécuriser leurs revenus ». Pour permettre à la filière de monter en puissance, ils sont également 83 % à attendre des soutiens financiers de la part des pouvoirs publiques. « Dans un contexte de redémarrage économique, le pays a de nombreux atouts pour devenir un champion des produits biosourcés, bases d’une reconstruction industrielle combinant compétitivité, écologie, souveraineté et revitalisation territoriale. Les acteurs industriels y sont prêts », affirme François Monnet.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *