Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Lancement de huit fermes ambassadrices en Île-de-France

Pesticides

Pour la FNH, les financements seraient insuffisants pour réduire l’utilisation de pesticides

Cultures

Lancement de l’initiative Cap Chanvre pour favoriser le déploiement de la culture en France 

Energie

Signature d’une charte de bonnes pratiques sur l’agrivoltaïsme

Politique

Projet loi climat, de premières mesures pour l’agriculture et l’alimentation

Cultures

L’Occitanie avance sur la structuration de la filière légumineuses

Structurer une filière légumineuses en Occitanie d’ici à 2030, c’est l’objectif du projet Fileg, lancé fin 2018 dans la région. Les nombreux partenaires de l’initiative ont signé, le 19 octobre, une charte commune d’engagement. Le programme est un des axes de la politique de la Région pour atteindre l’autonomie protéique en 2040.

Par Laure Hänggi - Publié le 22/10/2020 à 17:33

Commenter

Partager :

Le Plan de relance présenté début septembre prévoit une enveloppe de 100 millions d’euros pour un Plan protéines. Objectif : accroître l’autonomie de la France en matière de production de protéines végétales, et réduire la dépendance aux importations, en provenance notamment de l’Amérique du Sud. En Occitanie, de nombreux partenaires représentatifs du secteur agricole, de la recherche et des pouvoirs publics* sont mobilisés pour structurer une filière légumineuses « créatrice de valeur » au cours des dix prochaines années. Réunis au sein du projet Fileg, lancé fin 2018 ils ont confirmé leur ambition, en signant le 19 octobre une charte commune d’engagement. 

Des cultures aux nombreux bénéfices

Depuis 2018, des travaux été menés pour étudier la faisabilité de la structuration d’une filière légumineuses en Occitanie, qui concernerait aussi bien la filière biologique que conventionnelle. 40 entreprises, dont des coopératives, des semenciers et des centres de recherche, sont prêtes à s’engager pour relever ce défi. Dans un contexte de transition agroécologique, les légumineuses sont des alliées de taille : leur culture nécessite peu d’intrants, accroît la capacité de stockage de carbone dans le sol et la qualité des eaux souterraines, ou encore contribue au maintien de la biodiversité dans le territoire. 

Des objectifs forts en Occitanie

La Région Occitanie affiche une ambition forte sur le plan des protéines végétales pour les décennies à venir. Elle a adopté en juillet son Green New Deal, dont un volet est dédié à l’alimentation et à la transition de l’agriculture. Dans ce cadre, elle s’est fixée l’objectif d’atteindre l’autonomie protéique d’ici à 2040, tout comme celui de ne plus importer de soja OGM en 2030 et d’augmenter, à la même échéance, le part de surface agricole utile en légumineuses de 8 à 20 %.

 

*Terres Inovia, Terres Univia, Inrae, Cité des sciences vertes, Cisali, Agri Sud-Ouest Innovation, La Coopération agricole, le Négoce Pyrénées Méditerranée, Area Occitanie, Chambre d’agriculture d’Occitanie, Interbev, ministère de l’Agriculture, agence de développement économique Ad’Occ, Agence de l’eau Adour-Garonne.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *