Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Biodiversité

Érosion de la biodiversité, le WWF alerte (encore) sur la destruction des habitats

Réglementation

Directives nitrates, donnez votre avis !

Politique

L’agriculture reçoit 1,2 Mrd € dans le Plan de relance

Politique

Pac, 400 organisations européennes demandent des « changements radicaux

Cultures

Des premières moissons en demi-teinte

Modes de production

L’Occitanie s’engage pour structurer l’agrivoltaïsme

Portés par Sun'Agri et l'Agence régionale énergie climat (Arec), sept projets d'Occitanie ont été lauréats d'un appel d'offre de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). L'opportunité, pour cette région pionnière en la matière, de structurer et consolider cette filière sur son territoire.

Par Laure Hänggi - Publié le 28/05/2020 à 18:00

Commenter

Partager :

L’agrivoltaïsme dynamique consiste en l’installation de persiennes, équipées de panneaux photovoltaïques, au-dessus des cultures. Celles-ci, mobiles, s’orientent pour s’adapter au besoin d’ensoleillement ou d’ombrage de la plante. Région pionnière du déploiement de l’agrivoltaïsme dynamique, l’Occitanie a vu sept projets implantés sur son territoire être lauréats, le 1er avril, d’un appel d’offre Innovation de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Portés par Sun’Agri et l’Agence régionale énergie climat (Arec) régionale, ceux-ci représentent un total de 12 MW et un investissement de 16 millions d’euros. Les projets sont en viticulture, arboriculture et maraîchage, raisonné ou biologique. Ils bénéficient d’un contrat d’achat, délivré par la CRE, pour revendre l’électricité produite sur leurs terrains, pour une durée de vingt ans.

Mettre à l’épreuve le modèle

Le démonstrateur agrivoltaïque sur vignes du site de Tresserre (Pyrénées-Orientales) est le premier dispositif de ce type a avoir été mis en place, par Sun’Agri en 2018. © Sun’Agri

Grâce à la mise en place de ces projets, les partenaires souhaitent mettre à l’épreuve le modèle d’agrivoltaïsme dynamique, pour le rendre le plus efficace possible. « Sur chaque site ou des persiennes seront installées, une zone témoin nous permettra de faire des comparatifs, sur la croissance des plantes ou le stress hydrique par exemple », précise Clément Delisle, directeur du développement, de l’innovation et de la participation au sein de l’Arec Occitanie. Ces sept projets devront ainsi permettre de valider le modèle d’un point de vue agronomique, pour les différents types de cultures : viticulture, maraîchage et arboriculture. Des résultats sont aussi attendus pour voir si ce modèle peut aussi correspondre aux plus petites exploitations.

Faciliter le développement de nouveaux projets

Le partenariat entre Sun’Agri et l’Arec Occitanie, qui porte conjointement les projets, a été officialisé en octobre 2019, lors de la signature d’une convention sur le site pilote de Tresserre (Pyrénées-Orientales), où le tout premier démonstrateur agrivoltaïque dynamique mondial (4,5ha) a été mis en place par Sun’Agri en 2018. Elle a donné lieu à la création de la Société Agrivoltaïque d’Occitanie. L’objectif est de soutenir financièrement et faciliter le développement de nouveaux projets pour asseoir la filière localement et permettre aux agriculteurs de s’adapter au changement climatique.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *