Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Biodiversité

Érosion de la biodiversité, le WWF alerte (encore) sur la destruction des habitats

Réglementation

Directives nitrates, donnez votre avis !

Politique

L’agriculture reçoit 1,2 Mrd € dans le Plan de relance

Politique

Pac, 400 organisations européennes demandent des « changements radicaux

Cultures

Des premières moissons en demi-teinte

Bio

Marché du bio, la France est sur le podium mondial

Une étude publiée le 13 février par la Fédération internationale des mouvements d'agriculture biologique évalue le nombre d'exploitants convertis en bio dans le monde, les surfaces concernées et l'ampleur du marché économique de ce secteur. Retour sur ses principaux enseignements.

Par Eloi Pailloux - Publié le 20/02/2020 à 11:03

Commenter

Partager :

Chaque année, la Fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique (Ifoam) propose un panorama sur l’agriculture biologique au niveau mondial. La 21e édition de l’étude The World of Organic Agriculture (accessible ici en anglais), publiée le 13 février, illustre la dynamique du label à l’international. En termes économiques, le marché dépasse les 97 milliards d’euros en 2018. La France est le troisième contributeur de ce total avec 9,1 milliards d’euros, derrière l’Allemagne (10,9 milliards d’euros) et les États-Unis (40,6 milliards d’euros). L’Ifoam note qu’en 2018, de nombreux marchés nationaux de la bio ont affiché des taux de croissance à deux chiffres, dont le marché français (+15 %).

1,5 % des surfaces agricoles mondiales sont labellisées

Côté production, le document recense plus de 2,8 millions d’agriculteurs dans 186 pays, soit une augmentation de 55 % par rapport à 2009. Fin 2018, 1,5 % des terres agricoles étaient labellisées, soit deux millions d’hectares supplémentaires convertis par rapport à 2017 (+2,9 %), pour atteindre les 71,5 millions d’hectares.

Focus sur un marché européen dynamique

Au niveau européen, la croissance du marché est aussi « en pleine croissance », avec une augmentation de 7,8 % en 2018 pour atteindre les 40,7 milliards d’euros. Dans l’Union européenne, 15,6 millions d’hectares étaient biologiques en 2018, soit 7,7 % du total des terres agricoles. Le nombre d’agriculteurs se rapproche de 330 000 (+7,2 % par rapport à 2017).

Des records pour l’Inde, l’Australie ou le Liechtenstein

L’Inde compte le plus grand nombre de producteurs, avec 1,149 million d’exploitants « AB », devant l’Ouganda (210 000 agriculteurs bio). L’Australie, quant à elle, détient le record d’hectares convertis avec 35,6 millions d’hectares, contre seulement 3,6 millions pour l’Argentine, deuxième dans ce registre. L’IFOAM note que 16 pays ont passé le cap des 10 % de surface agricole en bio. Le Liechtenstein présente, dans ce registre, le meilleur score : 38,5 %.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *