Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

En dépassant les 2 milliards d’euros de vente, le commerce équitable franchit un cap inédit en France

Élevage

Réchauffement climatique, la poule déploie ses allèles

Modes de production

Avec l’agroforesterie, La Poste se veut facteur de durabilité

Cultures

La hausse des prix des graines de moutarde pique les industriels du secteur

Bien-être animal

Présidentielle 2022, la sensibilité des candidats à la condition animale passée au crible

Bien-être animal

Présidentielle 2022, la sensibilité des candidats à la condition animale passée au crible

La condition animale est une thématique chère aux Français, rappelle un sondage Ifop paru le 15 mars. Cette thématique, qui englobe le bien-être en élevage, est plus ou moins affichée par les candidats à l'élection présidentielle 2022.

Par Eloi Pailloux - Publié le 17/03/2022 à 11:47

Commenter

Partager :

Au moment de glisser un bulletin dans l’urne, chaque électeur suit des critères qui lui sont propres. Les promesses des candidats par rapport à la condition animale peuvent en faire partie. Un sondage de l’Ifop révélé le 15 mars rappelle que 81 % des Français se déclarent sensibles à cette thématique, dont 35 % « très sensibles ».

Jadot bien noté, Zémmour et Dupont-Aignan décrochés

Le sondage dessine un classement des différents candidats, selon la perception que les sondés ont de leur engagement pour la condition animale. À ce petit jeu, c’est Yannick Jadot qui semble le plus impliqué selon les personnes interrogées (45 %), devant Marine Le Pen et Jean Lassalle (35 %). En bas de ce classement se trouvent Éric Zemmour (21 %), Nicolas Dupont-Aignan (21 %), Fabien Roussel et Valérie Pécresse (26 %).

29 ONG comparent ce sondage à leur analyse

Engagement animaux 2022, un mouvement rassemblant 29 ONG, est le commanditaire de ce sondage. Ses experts ont livré leur analyse des programmes. Concernant le bien-être en élevage, le mouvement note que Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud et Philippe Poutou sont, dans les faits, les plus engagés, avec des promesses sur l’arrêt des élevages en cage, l’intégration de critères de bien-être animal dans la commande publique, ou encore l’interdiction du transport long des animaux.

Un baromètre politique de la condition animale

« À gauche, Europe écologie – Les verts et La France insoumise, suivis du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et de Lutte ouvrière, se positionnent clairement en faveur de la cause animale dans son ensemble, tandis que PS et PCF montrent un manque d’intérêt », précise-t-on du côté d’Engagement animaux 2022. Les partis de droite, tiraillés entre leurs valeurs traditionnelles et la volonté de s’adapter aux attentes des électeurs, « peinent à se positionner », tandis qu’Éric Zemmour « assume un non-positionnement, voire une opposition ». Emmanuel Macron est lui jugé « illisible sur la condition animale ».

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.