Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Élevage

Les associations de bien-être animal déçues par les annonces de Didier Guillaume

Pesticides

Glyphosate dans les urines, la variabilité des résultats selon la méthode utilisée se confirme

Sol

Notre rencontre avec le « Slip d’or » de la Foire de Châlons

Initiative

Ici la Terre, focus sur cette démarche qui invite les consommateurs à appeler les agriculteurs

Labels

La Haute valeur environnementale concerne désormais 2272 exploitations

Alimentation

Production alimentaire durable, la France reste la meilleure selon le Food sustainability index

Après la deuxième étoile sur le maillot des footballeurs français, en 2018, c'est au tour de la filière alimentaire française de remporter un nouveau titre mondial : celui de la durabilité ! Pour la troisième fois en trois ans, la France se classe première du Food sustainibility index, qui se base sur trois critères : gestion du gaspillage, qualité nutritionnelle et impact environnemental.

Par Eloi Pailloux - Publié le 25/09/2019 à 18:08

Commenter

Partager :

Carte des 67 pays pris en compte par l’évaluation du Food sustainability index.

La filière alimentaire française se distingue comme la plus « durable » du monde ! C’est, en tout cas, ce qu’établit le « Food sustainibilty index », proposé par The Economist Intelligence Unit et le Barilla Center for Food and Nutrition. En compétition ? 67 pays, passés au crible de trois critères : qualité nutritionnelle, impact environnemental et gestion du gaspillage et des déchets.

La France, première contre le gaspi… mais vingtième pour l’impact environnemental

Comme dans tout triathlon, le champion n’est pas forcément le mieux classé sur chaque épreuve. En l’occurrence, la France peut miser sur la gestion du gaspillage pour grappiller des points précieux : elle est première sur cet aspect, avec une note de 85,80. En ce qui concerne la qualité nutritionnelle, la France est sixième, avec un indice de 71,40, contre 76,50 pour le leader de cette catégorie, le Japon. Sur le dernier critère, « impact environnemental », la France pointe au vingtième rang avec une note de 71,00, contre 79,90 à l’Autriche, la plus performante.

Ces évaluations sont établies en fonction de « sous-critères » (par exemple émissions de gaz à effet de serre ou gestion de l’eau pour la note « durabilité »), comprenant eux-mêmes plusieurs indicateurs, soit en tout 38 points d’évaluation notés chacun sur 100. La France obtient donc une moyenne de 76,1, « championne du monde de la production alimentaire durable » devant les Pays-Bas (75,6) et le Canada (75,3). La France avait déjà terminé en tête sur les deux éditions précédentes de cet index, en 2017 et 2018.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *