Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Pesticides et riverains, le Conseil d’État refuse d’annuler l’arrêté du gouvernement en urgence

Initiative

Bien-être animal, de plus en plus d’acteurs s’investissent dans un système d’étiquetage

Labels

La génération Y veut des aliments qui ont du sens, sans plébisciter le bio

Élevage

Guillaume annonce la fin de la castration des porcelets et du broyage des poussins pour 2021

Pesticides

Derrière la hausse des ventes de pesticides en 2018, plusieurs explications et tendances

Alimentation

Restauration collective, Montreuil (93) veut 70 % de bio dans les assiettes

Alors que les écoliers de Montreuil (93) mangent déjà 30 % de produits bio à la cantine, ce taux va bondir à 70 % dès septembre. Autres mesures annoncées : davantage de menus végétariens, moins de plastiques. Des mesures à 238 000 €, rien que sur les quatre derniers mois de 2019.

Par Eloi Pailloux - Publié le 24/06/2019 à 20:13

Commenter

Partager :

Montreuil est l’une des communes pionnières en ce qui concerne l’approvisionnement responsable de ses cantines. La municipalité annonce le 19 juin son intention de proposer 70 % d’aliments bio dans les écoles maternelles et élémentaires à compter de septembre 2019. Une politique volontariste qui n’est pas nouvelle : actuellement, les plateaux des enfants contiennent 30 % de bio, soit plus que ce qu’instaure la loi Égalim, 20 % à horizon 2022.

Deux fois plus de repas végétariens

Dans les 54 écoles montreuilloises, les 70 % passeront notamment par le pain, qui sera 100 % bio y compris pour les goûters. Pour les quelque 8500 écoliers, d’autres spécificités sont prévues à l’heure du déjeuner : un repas végétarien sera servi chaque semaine, contre un tous les 15 jours actuellement. Le développement des mesures de tri et le remplacement des brocs et verres actuels par du matériel sans plastique sont aussi au menu.

Un surcoût de 238 000 € sur septembre-décembre 2019

Des mesures qui ne vont pas sans effort financier. Contactée par Campagneetenvironnement.fr, la mairie de Montreuil précise qu’elle va investir 238 000 € de sa poche, rien que pour 2019, pour les mettre en place. À partir de 2020, la commune lance un nouvel appel d’offre pour la préparation des menus dans ses écoles : elle posera des exigences à cette occasion, sans exclure d’aller encore plus loin. La ville demandera notamment aux candidats de présenter une offre intégrant la suppression totale des contenants en plastique dès janvier 2020.

L’objectif est de ne pas augmenter le prix pour les parents d’élèves. Pour Patrice Bessac, maire de Montreuil, cette co-construction avec les parents est indispensable : depuis l’été 2018, la municipalité a mis en place une Commission restauration, espace d’information et d’échanges pour ces parents.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *