Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Le label « Zéro résidu de pesticides » revendique un déploiement positif après moins de deux ans

Pesticides

Riverains et pesticides, dix-huit départements ont leur charte de bon voisinage

Climat

Rémi, agriculteur participant à la Convention citoyenne pour le climat : « Je n’ai pas hésité une seconde ! »

Communication

#AgriLoving, la campagne de communication positive au ton décalé

Modes de production

« Les pouvoirs publics doivent nous laisser la possibilité d’adopter des critères environnementaux »

SIA 2016 – Le Blé de nos campagnes marque sa différence

Le stand « Le blé de nos campagnes », au cœur du Hall 2 sur le Salon de l'agriculture, mettait en valeur la culture raisonnée et contrôlée d'une céréale faisant l'objet de toutes les attentions.

Par Campagnes & Environnement - Publié le 08/03/2016 à 00:00

Commenter

Partager :

 class=
Fouzia Smouhi, directrice du GIE Culture raisonnée contrôlée, devant la maquette présentant le parcours du Blé de nos campagnes.

Un grand tableau noir pour que les enfants dessinent, une maquette expliquant le parcours vertueux d'un blé, du champ au boulanger… et des agriculteurs et collecteurs prêts à expliquer leur passion d'un blé de qualité produit dans les meilleures conditions environnementales.  Le stand Le Blé de nos campagnes a accueilli de nombreux visiteurs, curieux de savoir en quoi un blé pouvait se différencier d'un autre.

Les professionnels présents ne demandaient pas mieux que d'expliquer l'attention particulière portée à ces blés, produits dans une logique de filière, et qui représentent désormais 6 % du marché du blé panifiable français. « La démarche que nous mettons aujourd'hui en avant existe depuis plus de 15 ans », explique Fouzia Shouhi, directrice du Groupement Culture raisonnée contrôlée, à l'origine de la marque Le blé de nos campagnes. « Elle est née en Bourgogne, et concerne aujourd'hui 1 500 agriculteurs, 23 coopératives et négoces agricoles, 36 meuniers, une dizaine d'industriels et plus de 5 000 artisans boulangers. » Principales caractéristiques pour ces blés 100 % français : la façon dont ils sont cultivés intègre des critères environnementaux et de biodiversité sensiblement supérieurs à la réglementation. Ils sont garantis par une très officielle Certification de conformité produit. Leur stockage est assuré sans le moindre recours à un insecticide. Les bassins de production  et de transformation sont organisés pour limiter les transports. Le tout permet une valorisation du quintal de blé de l'ordre de 15 à 20 euros pour les agriculteurs.

Pourquoi créer la marque Le blé de nos campagnes en 2014 et la lancer avec autant d'énergie, la démarche étant elle déjà bien rodée ? « L'ambition est d'assoir la marque pour mieux la développer, de passer d'une communication à l'intérieur de la filière à une communication vers le consommateur » explique Fouzia Shouhi.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *