Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Transition souhaite accompagner un millier d’agriculteurs vers le bio d’ici à 2023

Labels

Certains labels ne tiendraient pas leurs promesses selon l’UFC, WWF et Greenpeace

Labels

Le Cnaol annonce des AOP laitières durables d’ici à 2030

ÉconomieInitiative

Des agriculteurs bretons et mayennais à la recherche de financeurs pour rémunérer leurs services environnementaux

Initiative

Deux semaines à vélo pour des rencontres entre agriculteurs et consommateurs

Initiative

Sur 13 sites pilotes de l’Ademe, 30 % de gaspillage de fruits et légumes en moins

30 % du gaspillage alimentaire en moins. Le 29 septembre, l’Ademe a dévoilé les résultats de son opération « Fruits et légumes : des solutions pour réduire les pertes et gaspillages alimentaires ». Menée pendant 18 mois sur 13 sites de production, elle a également permis une diminution de 30 % des émissions de carbone.

Par Romane Gentil - Publié le 30/09/2021 à 10:35

Commenter

Partager :

A l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages alimentaires, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, Ademe, a dévoilé, le 29 septembre, les résultats de son opération « Fruits et légumes : des solutions pour réduire les pertes et gaspillages alimentaires ». Mise en place entre 2019 et 2021 sur 13 sites de production, l’opération a permis une réduction de 30 % en moyenne, des quantités perdues et des émissions de carbone.

40 % de pertes économiques en moins

Concrètement, l’Ademe a accompagné, pendant 18 mois, les producteurs de fruits et légumes de trois exploitations, dans la formation des professionnels, l’assouplissement du cahier des charge en lien avec les distributeurs, le développement de circuits alternatifs pour les produits non conformes, ainsi que l’offre de circuit-court. Huit stations de conditionnement de coopératives agricoles ont également bénéficié d’actions telles que l’amélioration du suivi et du pilotage des pertes, l’adaptation des outils en interne ou encore la sensibilisation des producteurs adhérents aux réflexes pour limiter les pertes. Les sites pilotes ont ainsi économisé 315 000 € en moyenne, soit près de 40 % des pertes économiques, sur la période de l’opération.

La crise sanitaire a aidé l’opération

L’Ademe rappelle néanmoins que, si le contexte sanitaire a complexifié la mise en place de l’opération, il aussi favorisé l’obtention de résultats si positifs. En effet, la demande ayant largement augmenté sur cette période, les produits ont été davantage vendus, et à un prix en moyenne plus élevé. Pour l’Agence, la crise a également permis de mettre « en évidence la résilience des exploitations et stations : les sites ont su faire preuve d’adaptation en ajustant leur plan d’action au contexte. »

Actuellement, 27 % en moyenne de la production initiale française est gaspillée, soit 20 % du chiffre d’affaires annuel.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *