Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

Educ’Agrifood, lancement d’une consultation nationale sur l’éducation à l’alimentation

Bio

Malgré la crise sanitaire, les consommateurs de bio toujours au rendez-vous

Politique

Le Conseil d’Etat juge « illégal » l’étiquetage de l’origine du lait

Labels

Zéro résidu de pesticides, des ventes en hausse en 2020

Initiative

Un tour de France en tracteur pour rencontrer les « agri’novateurs »

Politique

Un appel à projets du ministère de l’Agriculture pour favoriser l’accès aux produits frais et locaux

Un appel à projets nationaux, ouvert du 15 janvier au 28 février 2021, a été lancé par la direction Générale de l’alimentation (DGAL) afin de favoriser l’accès à tous à des aliments frais et locaux. Une enveloppe de 30 millions d'euros est prévue dans le cadre du plan de relance.

Par Yasemine Sunar - Publié le 21/01/2021 à 16:32

Commenter

Partager :

Le plan de relance de l’économie, présenté le 3 septembre dernier, prévoit une enveloppe de 1,2 milliard d’euros pour le secteur agricole. Dans ce cadre, 30 millions d’euros seront consacrés au développement de projets permettant l’accès aux produit frais et qualité, notamment pour les personnes précaires et isolées. Pour allouer ces fonds, un appel à projets a été lancé, le 15 janvier, par le ministère de l’Agriculture. Il concerne un premier volet, doté de 6 millions d’euros, pour les projets d’envergure nationale. Les initiatives tels que le développement de paniers d’alimentation , la création de magasins de producteurs dans des zones isolées ou encore l’organisation de marchés solidaires sont citées en exemple des projets attendus.

Un second volet attendu

Le cahier des charges précise que les projets présentée devront s’inscrire dans un de ces axes :  renforcement de la coopération entre les acteurs, encouragement des publics cibles à la consommation de produits frais et locaux, accompagnement des producteurs dans le développement de nouveaux modes de commercialisation ou de nouveaux modes de récolte et de transformation. Les structures concernées sont les têtes de réseau comme les organismes nationaux à vocation agricole et rurale, l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, les réseaux d’épiceries sociales et solidaires, etc. Autre condition de sélection, le projet devra être réalisé avant le 1er décembre 2021. Par ailleurs, il ne pourra pas être financé à plus de 80% par la subvention demandée. Le montant des projets est plafonné à 3 millions d’euros, pour un montant maximum de subvention de 2,4 millions d’euros. Le montant minimum de subvention accordée est fixé à 100 000 euros.

Un second volet, destiné aux projets locaux et doté de 24 millions d’euros sera lancé à une date ultérieure par les Préfets départementaux.

Les dossiers sont à déposer à cette adresse, jusqu’au 28 février 2021 : planderelance-alimentationlocaleetsolidaire.dgal@agriculture.gouv.fr

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *