Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Covid-19, appel unanime à privilégier les produits frais et français pour soutenir les agriculteurs

Coronavirus

Les agriculteurs en quête de saisonniers

Initiative

Face au coronavirus, des agriculteurs appellent à la solidarité en faisant don de leurs masques

Économie

Les acteurs agricoles se mobilisent face aux conséquences du coronavirus

SIA 2020

L’institut de recherche Arvalis lance un site de vulgarisation de ses travaux

Labels

Un camembert hors de Normandie, des producteurs d’Ille-et-Vilaine tentent leur chance

Le camembert échappera-t-il à la Normandie ? C'est ce qu'espèrent des producteurs d'Ille-et-Vilaine, qui ont postulé, auprès de l'Institut national de l'origine et de la qualité (INAO), pour intégrer l'aire géographique de l'AOP.

Par Eloi Pailloux - Publié le 18/09/2019 à 17:01

Commenter

Partager :

Suggérée, dans un premier temps, par l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO), l’élargissement de l’aire géographique du camembert en appellation d’origine protégée (AOP) à des communes non-normandes a finalement été exclue par la structure. Mais certains producteurs de zones limitrophes, en Ille-et-Vilaine, ont décidé de ne pas renoncer. Ils ont profité de la consultation lancée par l’INAO pour proposer d’ajouter leurs communes à l’aire de production du prestigieux fromage. L’initiative est portée par le député UDI Thierry Benoît, pour qui « les AOP transcendent les limites administratives », citant l’exemple du Comté du Jura, produit dans plusieurs départements.

Après le conflit géographique, un conflit sur la recette à venir

L’arbitrage de l’INAO sur ce dossier est très attendu. Dans les semaines à venir, l’Institut va éplucher les résultats de la consultation, et échanger avec l’organisme de défense et de gestion (ODG) pour le camembert de Normandie, pour un verdict final, sur l’aire géographique, attendu à la fin de l’année 2019.

L’INAO doit également démêler les conflits liés au cahier des charges du camembert. Face au conflit opposant les adeptes de l’AOP « Camembert de Normandie au lait cru moulé à la louche » et ceux du Camembert vendu sous la mention « fabriqué en Normandie », l’ODG propose une harmonisation des deux cahiers des charges. Les défenseurs de l’AOP déplorent cette posture, qui facilite son accès pour les filières plus « industrielles ». L’INAO livrera sa vision du cahier des charges fin 2019, avant une série de consultations nationale et européenne. Conclusion finale de ce dossier prévue… en 2021.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *