Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Biodiversité

La biodiversité européenne continue de décliner de manière « continue et préoccupante »

Cultures

L’Occitanie avance sur la structuration de la filière légumineuses

Alimentation

Agribalyse souligne les limites de l’impact environnemental de l’alimentation

Modes de production

Ynsect construit la plus grande ferme verticale du monde

Politique

Betterave, les députés valident des dérogations pour les néonicotinoïdes

Initiative

Une plateforme collaborative pour préserver les terres agricoles

Avec le site Récolte, lancé par l’Inrae et Terre de liens, tous les citoyens peuvent désormais participer à la préservation du foncier agricole. Un enjeu majeur pour adapter l’agriculture aux attentes de la société en matière d’environnement et d’alimentation. Le projet porte également un volet de science participative. Explications.

Par Stéphanie Ayrault - Publié le 01/10/2020 à 11:36

Commenter

Partager :

Citoyens ou collectivités, vous voulez agir en faveur de la préservation des terres agricoles ? C’est possible avec la plateforme collaborative Récolte ou Recueil d’initiatives foncières que viennent de lancer l’Institut national de la recherche en agronomie et environnement, Inrae, et l’association Terre de liens. Le site propose des expériences innovantes de gestion du foncier agricole et consacre un projet de sciences participatives au service de la transition agricole et alimentaire des territoires.

Transition alimentaire des territoires

En France, 88 hectares de terres agricoles disparaissent chaque jour et dans dix ans la moitié des agriculteurs sera partie à la retraite. « La gestion des terres agricoles est au cœur de l’adaptation de l’agriculture aux attentes de la société, justifient les deux structures dans un communiqué du 1 octobre. Il y a donc un enjeu majeur à outiller les acteurs locaux et les politiques publiques pour progresser vers une gestion du foncier favorable à la transition agricole et alimentaire des territoires. »

Le projet a pour ambition d’étudier et faire connaître les solutions et valoriser les actions des collectivités en la matière. Il entend également permettre le partage d’expériences entre acteurs : élus et techniciens des collectivités, services de l’État, bureaux d’étude, organisations professionnelles agricoles, organismes nationaux à vocation agricole et rurale (Onvar), chercheurs, agriculteurs et porteurs de projets agricoles, et citoyens. «La diversité des initiatives décrites permet réellement de comprendre comment construire un projet local réussi sur le foncier agricole », explique Gilles Pérole, adjoint au maire de Mouans-Sartoux (Alpes – Maritimes).

Créer un réseau d’acteurs

Comment le site fonctionne-t-il ? Les internautes peuvent enrichir les informations, proposer ou actualiser une fiche, joindre directement des personnes ressources et les porteurs de chaque expérience. Des séminaires et des ateliers leur sont également proposés.

L’Inrae et Terre de liens espèrent que le projet de sciences participatives aboutira à la structuration d’un réseau d’acteurs français autour de la gestion durable du foncier agricole. « Le volet recherche permettra des avancées scientifiques sur l’innovation foncière et la gestion participative de données, tandis que le volet citoyen rendra les connaissances produites accessibles à tous et ira au-delà pour construire et animer une communauté multi-acteurs », indique Jean-Michel Chardigny, de la direction du partenariat et du transfert pour l’innovation d’Inrae.

Ils vous intéresseront peut-être

Une pensée sur “Une plateforme collaborative pour préserver les terres agricoles”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *