Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Biodiversité

La biodiversité européenne continue de décliner de manière « continue et préoccupante »

Cultures

L’Occitanie avance sur la structuration de la filière légumineuses

Alimentation

Agribalyse souligne les limites de l’impact environnemental de l’alimentation

Modes de production

Ynsect construit la plus grande ferme verticale du monde

Politique

Betterave, les députés valident des dérogations pour les néonicotinoïdes

Une signature de l’appel des coquelicots qui fait du bruit

Par Laure Hänggi - Publié le 17/09/2020 à 17:25

Commenter

Partager :

Alors qu’elle recevait, le 15 septembre, les porteurs de la pétition « Nous voulons des coquelicots », qui a reçu plus d’un million de signatures, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a elle-même signé le document, qui défend l’interdiction des pesticides de synthèse. « Je partage l’appel du mouvements des coquelicots. Pour cela, nous devons avant tout concentrer nos efforts sur la recherche et le déploiement rapide d’alternatives, afin de pouvoir nous passer à terme des pesticides de synthèse », a-t-elle ainsi commenté sur Twitter. La ministre avait portée, en 2016, en tant que secrétaire d’Etat à la biodiversité, la loi interdisant les néonicotinoïdes.

Ils vous intéresseront peut-être

3 réponses sur “Une signature de l’appel des coquelicots qui fait du bruit”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *