Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

Educ’Agrifood, lancement d’une consultation nationale sur l’éducation à l’alimentation

Bio

Malgré la crise sanitaire, les consommateurs de bio toujours au rendez-vous

Politique

Le Conseil d’Etat juge « illégal » l’étiquetage de l’origine du lait

Labels

Zéro résidu de pesticides, des ventes en hausse en 2020

Initiative

Un tour de France en tracteur pour rencontrer les « agri’novateurs »

Initiative

Zeta confectionne des baskets zéro-déchet en raisin

Laure Babin, fondatrice de la marque Zeta, a créé une paire de baskets à base de marc de raisin. Son site, Zeta-shoes, a officiellement été lancé le 19 février.

Par Sabrina Beaudoin - Publié le 04/03/2021 à 19:11

Commenter

Partager :

La fondatrice de Zeta, Laure Babin, s’est investie d’une mission : créer une paire de baskets éco-responsables. En septembre 2020, elle lance son premier modèle Alpha via une campagne participative. « Nous utilisons des matériaux en fin de vie. Le faux-cuir est issu des déchets de la production vinicole. Les pépins et la peau sont broyés et incorporés à d’autres matériaux recyclés pour créer une pâte. Bouchons de liège, bouteilles en plastique, latex. Tout est recyclé, recyclable et vegan », assure-t-elle.

Des baskets végétales

Alternative innovante du cuir animal, le faux-cuir végan à base de marc de raisin permet de donner une seconde vie aux résidus des vendanges. Près de 850 000 millions de tonnes de marc de raisin sont produits chaque année. Pour Laure Babin qui a dessiné ses chaussures à Bordeaux, récupérer la peau, pépins et autres résidus étaient une évidence. « Pour chaque composant de la chaussure, nous avons trouvé une alternative durable pour que la paire ait une empreinte carbone la plus faible possible », insiste-t-elle. C’est la raison pour laquelle elle opte pour un système de précommande. « A chaque lancement d’un nouveau modèle, il faudra précommander pour nous éviter d’avoir un stock », souligne-t-elle. 

Transformée en combustible vert en fin de vie

Assemblée entièrement à la main dans un atelier de fabrication basé à Porto au Portugal, la paire Alpha, déclinée en six coloris, du 36 au 47 coûte 129 €. « Nous avons choisi des matériaux de qualité, résistants et durables. Je porte mes chaussures depuis un an et demi, dans toutes les conditions et elles sont toujours intactes », confie-t-elle.

A la fin du cycle de vie du produit, le client peut renvoyer gratuitement les chaussures. Zeta se chargera de les envoyer dans un centre de recyclage, le groupe Getebex, qui les transformera en combustible vert. La boucle est bouclée.

Le site Zeta a officiellement été lancé le 19 février. 

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *