Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Les États généraux de l’alimentation sont lancés !

Économique

Les mauvais chiffres de la production agricole 2016

Élevage

États généraux de l’alimentation : la filière bouchère appelle à l’action

Tendances

Marques de distributeurs, un point sur le Made in France

Bio

21 propositions pour une France plus bio

Le réseau de magasins bio Biocoop s’engage pour soutenir l’agriculture biologique. Après avoir demandé leur avis aux internautes, le groupe a synthétisé les 1 700 tweets des Français pour constituer un projet politique en 21 points.

Par Campagnes & Environnement - Publié le 01/06/2017 à 00:00

Commenter

Partager :

 width=Le monde est l’objet d’une transition écologique importante, qui prend toute sa mesure dans le domaine agricole. Et la France ne fait pas exception. Partant de ce constat, Biocoop, réseau de magasins bio français, veut soutenir cette transition en proposant un projet politique de 21 mesures intitulé « Pour une France des héros ordinaires ». Il a été envoyé le 30 mai au Président de la République et à ses ministres.

Conçu à partir d’une grande consultation publique sur les réseaux sociaux, les propositions s’inspirent de 1 700 tweets envoyés par les consommateurs. Biocoop propose notamment de baisser la TVA de 5,5 à 2,5 % sur les produits bio fabriqués à moins de 200 km du lieu de vente. Entre autres, il demande aussi l’augmentation des aides accordées pour la conversion des exploitations à l’agriculture biologique et l’interdiction de breveter les semences.

Le bio peut-il suffire à nourrir la France ?
D’autres revendications sont exprimées pour encourager la transition, comme l’interdiction totale des pesticides et engrais chimiques, l’interdiction d’importer des OGM, l’obligation d’un étiquetage totalement transparent …

Si l’on entend souvent que le bio seul ne peut pas nourrir la France, le groupe n’est pas de cet avis. En se basant sur un article paru dans Le Monde, Biocoop explique qu’avec les nouvelles techniques de production biologique, le rendement des cultures bio ne serait plus inférieur que de 8 à 9 % à celui des cultures conventionnelles. Avec une réduction du gaspillage, il considère qu’une agriculture totalement bio est non seulement possible, mais souhaitable.

Plus d’informations et les 21 propositions détaillées sur le site internet du projet.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *