Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

Conseil national de la restauration collective : des aliments plus durables au menu

Politique

« Affaire du siècle » : quatre ONG attaquent l’État pour inaction climatique

Communication

« En 20 ans, le lien entre agriculture et environnement a changé », Étienne Davodeau, auteur de BD

Élevage

Lancement d’une réflexion sur un étiquetage spécifiant les modes d’élevage

Edito

Agriculteur agressé : un fait divers à condamner sans ambiguïté

Bio

Bretagne : des légumes surgelés bio pour accompagner la conversion en bio

La coopérative bretonne Triskalia structure les débouchés de ses agriculteurs bio, à travers le lancement d'une nouvelle gamme de légumes surgelés bio pour la marque Paysan Breton. Et les consommateurs sont invités à accompagner ce mouvement !

Par Eloi Pailloux - Publié le 20/11/2018 à 17:35

Commenter

Partager :

Régis Pennarun (à g.), directeur marketing développement de Gelagri, qui conditionnera la gamme surgelée de Paysan Breton, avec Hugo Bogrand agriculteur bio.

La marque « Paysan Breton » annonce du nouveau pour ses producteurs bio. À commencer par un nouveau débouché : une gamme de légumes bio surgelés garantis d’origine française a été lancée en septembre. Sont concernés les haricots verts, petits pois, carottes et brocolis, cultivés par les agriculteurs de la coopérative Triskalia, qui porte la marque. Cette gamme a été présentée le 8 novembre 2018, lors d’un évènement organisé à Moëlan-sur-mer, dans le Finistère.

Un débouché pour 110 agriculteurs bio

Les produits se veulent « qualitatifs », les légumes étant cuits et non seulement blanchis avant la surgélation « pour une meilleure qualité gustative. » Ce débouché doit permettre à la coopérative bretonne de structurer son accompagnement des agriculteurs vers la conversion en bio. Sur les 600 producteurs que compte la coopérative en production de légumes destinés principalement à la surgélation, 110 sont certifiés bio et 20 sont en cours de conversion.

Le consommateur incité à soutenir les conversions

Le lancement de cette gamme est accompagné d’une campagne de communication lancée directement auprès des consommateurs. Un bon de réduction de 20 centimes est apposé sur chaque sachet de la nouvelle gamme, l’acheteur ayant alors ce choix : utiliser son bon de réduction ou de le créditer sur une cagnotte en ligne, qui doit ensuite revenir aux agriculteurs en conversion en bio. En guise d’incitation, deux contributeurs seront tirés au sort et gagneront un week-end à la ferme avec visite d’une exploitation.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *