Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Edito

Pesticides et agressions d’agriculteurs : causer plutôt que cogner

Pesticides

Quatre ministères réaffirment l’ambition de réduire les usages de pesticides de 50 % pour 2025

Politique

Le changement de modèle agricole, au cœur du grand débat sur la transition écologique

Abeilles

Des puces (électroniques) dans les ruches pour surveiller la santé des abeilles

Labels

Armistice dans la guerre des Camemberts

Comerso : la start-up agit contre le gaspillage alimentaire

Collecte, transport, distribution : le don de denrées alimentaires invendues auprès des associations requiert un important travail logistique. C'est la tâche à laquelle s'attelle la start-up Comerso depuis 2013. La société, déjà présente dans 23 départements français, espère couvrir l'ensemble du pays à l'horizon fin 2017.

Par Campagnes & Environnement - Publié le 29/11/2016 à 00:00

Commenter

Partager :

« La logistique du don ». C'est la devise de la start-up Comerso, créée en 2013 à Agen et couvrant actuellement 23 départements français avec ses 67 magasins partenaires. Le principe de la société : éviter le gaspillage alimentaire en collectant auprès de la grande distribution les invendus, en les transportant puis en les distribuant à des associations d'aide alimentaire. Le tout en respectant la chaîne du froid et en assurant la traçabilité des denrées.

 class=
L'activité de la start-up Comerso a déjà permis de distribuer plus de trois millions de repas aux associations.

Après sa levée de fond de 2,2 millions d'euros en mai 2016, Comerso a continué à se développer sur le territoire et a multiplié par cinq son activité. Son objectif pour 2017 ? Densifier le réseau d'enseignes partenaires pour déployer l'offre dans toute la France. Et à plus long terme, proposer ses services dans la zone euro et aux Etats-Unis.

Un facilitateur de don alimentaire
Depuis février 2016, la loi anti-gaspillage favorise la mise en place de partenariats entre les enseignes de la grande distribution et les associations pour limiter la perte des invendus. Seulement, les premières ne sont pas structurées pour accompagner le don et les secondes manquent fréquemment de moyens humains ou techniques pour effectuer des collectes régulières.

Comerso facilite les flux de denrées en rationalisant chaque étape de la collecte. Les invendus peuvent être tracés grâce à la plateforme numérique Comerso.fr et aux technologies de radio-identification, RFID. La start-up offre gratuitement ses services aux associations et se rémunère à partir d'un pourcentage perçu sur les économies fiscales que réalisent les enseignes de la grande distribution. Depuis sa création, elle a récolté 1544 tonnes de marchandise, soit plus de trois millions de repas distribués aux associations.

 

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *