Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Loi Égalim : grosse colère des sénateurs contre le texte voté par l’Assemblée

Initiative

Open Agrifood, une vitrine pour les initiatives agricoles innovantes

Pesticides

Manifeste anti-pesticides : le coquelicot, symbole d’un casse-tête agricole

Politique

Passation Hulot-Rugy : l’agriculture absente des discours

Bio

La parité, une question aussi pour l’agriculture biologique

Coupe du Monde 2018 : du gazon français sous les crampons

Par Eloi Pailloux - Publié le 28/06/2018 à 15:58

Commenter

Partager :

Ce n’est pas vraiment de l’agriculture… Mais c’est le signe d’un certain savoir-faire dans le domaine du végétal : les pelouses foulées depuis deux semaines par les équipes engagées dans la Coupe du Monde, en Russie, sont majoritairement françaises. Un cocorico que peut revendiquer l’entreprise DLF-France, filiale d’un groupe danois. D’autant que le cahier des charges est plus complexe qu’on pourrait l’imaginer : résistance au piétinement, apparence, résistances aux conditions climatiques d’un été en Russie…

Le gazon provient précisément du Maine-et-Loire. Quinze tonnes de semences ont été nécessaires pour préparer huit des douze stades dans lesquels se joue la compétition.

#CoupeDuMonde2018 : l’équipe de France accusée de « favoritisme technique » car la #pelouse du stade est produite en France, par le semencier DLF (Elle aurait due être allemande, ca aurait aidé la #Mannschaft! )#madeinFrance #Semences #Mondial2018 #Cocorico @gnis @DLF_France pic.twitter.com/n0fqz3Nkrf

— La Fake Agricole (@LaFakeAgricole) 18 juin 2018

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *