Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Tomates « sans résidu de pesticides » d’Intermarché, une démarche qui fait débat

Politique

La Commission européenne veut « revoir le chapitre environnemental de la Pac »

Pesticides

Néonicotinoïdes : l’interdiction en France est effective

Pesticides

Pesticides : plus de budget pour trouver des alternatives et les faire connaître

Cultures

L’Union des industries de la protection des plantes met l’accent sur le dialogue

Engager une dynamique de transparence, donner les moyens aux agriculteurs d'améliorer leurs pratiques et favoriser les conditions de dialogue. Trois pistes à creuser pour l'Union des industries de la protection des plantes, qui veut communiquer davantage avec le grand public.

Par Anne DELETTRE - Publié le 07/12/2017 à 18:30

Commenter

Partager :

Pour mieux appréhender la perception du grand public sur la protection des cultures, l’Union des industries de la protection des plantes (UIPP), qui fédère 22 adhérents parmi les firmes commercialisant des produits phytosanitaires, a organisé sept ateliers citoyens en 2017. Ils ont été conduits auprès de 150 consommateurs, ruraux comme urbains, répartis dans les grandes régions agricoles. « Ces rencontres ont permis d’identifier trois grands axes d’actions pour nous : engager une dynamique de transparence, donner les moyens aux agriculteurs d’améliorer leurs pratiques et favoriser les conditions de dialogue », a expliqué Eugénia Pommaret, directrice générale de l’UIPP en conférence de presse le 6 décembre à Paris.

Alors que le secteur de la protection des plantes aura 100 ans en 2018, l’interprofession des industriels de la protection des plantes se projette sur le siècle à venir sous la bannière Le siècle vert. 2018 sera justement émaillé de rendez-vous  consacrés à la transparence et le dialogue. Sur le Salon de l’agriculture, pour commencer, avec un stand dédié. Puis sur un espace éphémère consacré à la santé des plantes sera installé en plein Paris, du 14 au 27 mai et des rendez-vous sont programmés en régions de mars à octobre. Enfin, une publication éditée en fin d’année expliquera les engagements pris par le secteur. « Notre souhait est d’échanger avec tous, sur les débats actuels, d’imaginer collectivement la trajectoire à bâtir, d’expliquer notre utilité, a expliqué Delphine Guey, directrice de la communication de l’UIPP. Nous sommes les garants de la santé des 160 espèces cultivées en France. »

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *