Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Pesticides et biodiversité, la Commission européenne veut renforcer son action pour atteindre ses objectifs en 2030

Initiative

« Portrait – Rémi Dumas, chasseur de tête »

Alimentation

Les chèques alimentaires peuvent-ils conjuguer pouvoir d’achat et made in France ?

Alimentation

En dépassant les 2 milliards d’euros de vente, le commerce équitable franchit un cap inédit en France

Élevage

Réchauffement climatique, la poule déploie ses allèles

Modes de production

Occitanie : une quinzaine de l’Agro-écologie pour booster les échanges entre agriculteurs

Avec neuf visites d'exploitations occitanes en deux semaines, la quinzaine de l'Agro-écologie, mise sur la rencontre directe entre agriculteurs pour faire évoluer les pratiques.

Par Campagnes & Environnement - Publié le 26/09/2017 à 17:30

Commenter

Partager :

Quinze jours pour faciliter les échanges entre agriculteurs. C’est l’objectif de la Quinzaine de l’Agro-écologie, organisée du lundi 2 au vendredi 13 octobre. C’est l’association Solagro, dédiée à l’innovation en agriculture sur les thèmes de la gestion économe, solidaire et de long terme des ressources naturelles, qui est à l’origine de l’initiative.

Les producteurs ne sont pas les seuls invités : c’est également le cas des conseillers et d’autres acteurs agricoles locaux. Neuf visites de fermes sont prévues, dans cinq départements d’Occitanie. Une occasion d’expliquer, données à l’appui, les démarches initiées pour gagner en autonomie, devenir moins vulnérable, notamment face aux aléas du climat et des marchés.

Une expérience également accessible via la plateforme web Osaé

« Pratiquants depuis toujours ou plus récemment convertis, les agriculteurs hôtes des visites pratiquent une agro-écologie de terrain, observant la nature pour s’en inspirer. Ils évoqueront leur déclic, comment ils ont régénéré des parcelles épuisées, maîtrisé des ravageurs, réduit leur utilisation d’intrants comme les engrais, les pesticides, l’énergie ou l’eau », décrit Marine Gimaret, chargée de mission agriculture-environnement chez Solagro.

L’expérience est ouverte, y compris à ceux qui ne peuvent se rendre dans le Sud-Ouest. Les parcours proposés sur place sont décrits sur la plateforme internet Osaé. Cet espace web d’échange des savoirs est accessible gratuitement a reçu près de 55 000 visites en deux ans et demi, majoritairement des agriculteurs, des techniciens agricoles, des enseignants.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.