Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Un ministre de l’Agriculture qui moissonne

Alimentation

Les cinq fruits et légumes par jour ne se font plus entendre

Tendances

Améliorer les conditions de travail des agricultrices

Politique

États généraux de l’alimentation : entre enjeux alimentaires, agricoles et environnementaux

Bioéconomie

Traiter les panneaux de bois avec des protéines végétales

L'entreprise Evertree annonce le 11 juillet l'ouverture de son premier site d'innovation à Venette, dans l'Oise. Son premier produit : un composé à base de protéines de colza pour remplacer le formaldéhyde, molécule issue du pétrole, dans le traitement des panneaux de bois.

Par Vincent Dufau - Publié le 13/07/2017 à 11:28

Commenter

Partager :

Issue d’un partenariat entre le groupe Avril, la start-up israélienne Biopolymer technologies et le Programme d’investissements d’avenir géré par Bpifrance, l’entreprise Evertree annonce le 11 juillet l’ouverture de son premier centre d’innovation à Venette dans l’Oise (60). Le premier produit développé par l’entreprise est un additif pour résine issu de la protéine de colza.

Cette molécule a permis la création d’une gamme de produits, « SynerXiD », destinée à diminuer voire supprimer la présence de formaldéhyde dans les panneaux de bois, un composé organique volatile potentiellement impactant la santé et l’environnement et très surveillé par les industriels. La production de cette molécule de remplacement rentre dans les attributions de la bioéconomie, puisqu’il s’agit d’un processus industriel basé sur l’utilisation de la biomasse à des fins durables.

D’autant plus durables qu’il n’y aura pas vraiment de compétition entre l’usage alimentaire et industriel des cultures, à en croire Evertree. Produire SynerXiD ne demande en effet que de faibles volumes de colza. L’entreprise estime que 20 à 50 000 tonnes suffiraient à alimenter 20 % du marché nord-américain et européen du panneau de bois, quand la production du colza y est de 3 millions de tonnes, soit 60 fois plus.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *