Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

La baguette à 29 centimes de Leclerc ne passe pas au sein du secteur agricole

Élevage

Élevages d’insectes, un secteur qui grouille de perspectives

Politique

12 M€ supplémentaires par an pour prévenir le mal-être des agriculteurs

Pesticides

Le Gouvernement présente son plan pollinisateurs pour les cinq prochaines années

Politique

Innovation, 877,5 M€ mobilisés pour l’agroécologie et l’alimentation durable

Aidez les agriculteurs à être en règle

Le dossier sécurité alimentaire a franchi une nouvelle étape avec l’entrée en vigueur au 1er janvier 2006 des règlements du paquet hygiène. Pour les agriculteurs, l’essentiel est d’éviter les contaminations sur l’exploitation et de tenir un registre. Le suivi de guides de bonnes pratiques d’hygiène est aussi conseillé. Un point pour vous permettre de bien informer vos clients sur leurs obligations.

Par Campagnes & Environnement - Publié le 20/11/2004 à 00:00

Commenter

Partager :

 

 

Depuis le 1er janvier 2006, le règlement dit “paquet hygiène” est en vigueur. Celui-ci condense 17 directives en 4 règlements directement applicables sans transposition et instaure une harmonisation. Point fort de ces textes : ils imposent la mise en oeuvre d’une même procédure fondée sur la méthode HACCP – sauf pour les agriculteurs –, et le suivi pour chaque maillon de guides de bonnes pratiques d’hygiène (GBPH). Chaque État membre doit encourager la rédaction et la diffusion de ces guides. Leur utilisation par l’agriculteur restant facultative.

La grande nouveauté du paquet hygiène pour l’agriculture, c’est le règlement 852 qui instaure notamment l’enregistrement des pratiques avec la tenue d’un registre (voir tableau) pour les produits phytosanitaires et les biocides. La tenue du registre se retrouve aussi dans les obligations Pac liées à la conditionnalité des aides. L’année 2006 est donc une étape importante pour les exploitants agricoles. C’est le ministère de l’Agriculture, via ses services DDSV, Draf et SRPV qui sera chargé des contrôles chez les agriculteurs. Les bases de contrôles seront mises en place progressivement. Dans les premiers temps, les agriculteurs qui ne satisferont pas les exigences devrait être soumis à des rappels à la réglementation. Le guide de bonnes pratiques d’hygiène en cours d’élaboration par les instituts et organisations professionnelles permettra aux exploitants de bien se caler par rapport au règlement.

Les obligations de la food law

Les exploitations qui ne sont pas déjà en démarche qualité concernant leurs productions végétales devront se mettre à niveau pour l’enregistrement de leurs interventions culturales, sachant qu’en productions animales les exploitations sont déjà à niveau vis-à-vis de la réglementation sur la traçabilité.  Le suivi des guides de bonnes pratiques agricole et d’hygiène est une recommandation.  Pour le stockage à la ferme suivre le guide de bonnes pratiques d’hygiène et sécurité sanitaire, collecte et stockage, réalisé pour les OS.

 Pour les agriculteurs

Thème

Exigences

Règlement

Traçabilité aval

 

Identifier à qui sont livrées
les productions

178 2002. art 18

Pour les organismes stockeurs

Thème

Exigences

Règlement

Traçabilité amont

Identifier avec qui l’organisme stockeur travaille (d’où viennent les céréales stockées)

178 2002. art. 18

HACCP

Procédure fondée sur HACCP (Prévenir les risques)

Paquet hygiène:

règlement 852 2004

Traçabilité aval

Identifier à qui sont livrés les produits

178 2002. art. 18

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *