Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Transition souhaite accompagner un millier d’agriculteurs vers le bio d’ici à 2023

Labels

Certains labels ne tiendraient pas leurs promesses selon l’UFC, WWF et Greenpeace

Labels

Le Cnaol annonce des AOP laitières durables d’ici à 2030

ÉconomieInitiative

Des agriculteurs bretons et mayennais à la recherche de financeurs pour rémunérer leurs services environnementaux

Initiative

Deux semaines à vélo pour des rencontres entre agriculteurs et consommateurs

Élevage

Casino lance une étiquette évaluant le bien-être animal sur ses poulets

Nouvelle information apportée au consommateur, dans les rayons. Casino propose une information concrète sur les conditions d'élevage des poulets, en particulier sur leur bien-être. Les produits sont notés de A à D.

Par Eloi Pailloux - Publié le 05/12/2018 à 16:23

Commenter

Partager :

Une étiquette qui classe les modes d’élevage en fonction du bien-être des animaux. C’est la démarche lancée le 5 décembre par l’enseigne de distribution Casino. Quatre niveaux sont listés : supérieur (A), bien (B), assez bien (C) et standard (D). Un référentiel spécifiquement créé par le groupe Casino, en partenariat avec l’ONG Compassion in world farming (CIWF) France, la Fondation droit animal, éthique et sciences (LFDA) et l’Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA).

Le poulet, premier de cordée

L’appréciation se base non seulement sur les conditions d’élevage (accès à l’extérieur, densité de population en bâtiment…), de transport et d’abattage, mais également le comportement des animaux (observation de la motricité, attitude des animaux…). Près de 230 critères sont suivis par des organismes de certification indépendants.

Les premiers produits étiquetés sont issus de poulets de marque Casino Terre & Saveurs : poulets entiers, cuisses et filets. L’objectif annoncé par Casino est d’étendre, à terme, l’étiquetage à d’autres produits d’origine animale.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *