Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Bien-être animal, de plus en plus d’acteurs s’investissent dans un système d’étiquetage

Labels

La génération Y veut des aliments qui ont du sens, sans plébisciter le bio

Labels

Un label spécifique pour mettre en lumière l’agriculture de conservation des sols

Élevage

Guillaume annonce la fin de la castration des porcelets et du broyage des poussins pour 2021

Pesticides

Derrière la hausse des ventes de pesticides en 2018, plusieurs explications et tendances

Des chèvres et des moutons de l’autre côté de la glissière de sécurité

Par Eloi Pailloux - Publié le 01/08/2019 à 16:51

Commenter

Partager :

De l’autoroute à l’autobroute, il n’y a qu’un pas. Depuis le début de cet été 2019, les automobilistes de l’A430 dans le sens Chambéry-Albertville, peuvent observer les nouveaux agents d’entretien de certains accotements. C’est la centaine de chèvres et des moutons d’un agriculteur de la région qui pâturent 5 km de talus découpés en tronçons de 500 à 600 mètres. Un partenariat a été noué avec cet éleveur dont la ferme se situe à 200 mètres de l’autoroute, et qui « gagne » là des pâtures supplémentaires. Pour Area, qui exploite l’A430, l’intérêt est multiple : économie du carburant qui devrait être utilisé par les engins mécaniques et gain de temps pour la gestion de talus pentus, difficiles à entretenir de manière classique.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *