Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Élevage

Les associations de bien-être animal déçues par les annonces de Didier Guillaume

Pesticides

Glyphosate dans les urines, la variabilité des résultats selon la méthode utilisée se confirme

Sol

Notre rencontre avec le « Slip d’or » de la Foire de Châlons

Initiative

Ici la Terre, focus sur cette démarche qui invite les consommateurs à appeler les agriculteurs

Labels

La Haute valeur environnementale concerne désormais 2272 exploitations

Des chèvres et des moutons de l’autre côté de la glissière de sécurité

Par Eloi Pailloux - Publié le 01/08/2019 à 16:51

Commenter

Partager :

De l’autoroute à l’autobroute, il n’y a qu’un pas. Depuis le début de cet été 2019, les automobilistes de l’A430 dans le sens Chambéry-Albertville, peuvent observer les nouveaux agents d’entretien de certains accotements. C’est la centaine de chèvres et des moutons d’un agriculteur de la région qui pâturent 5 km de talus découpés en tronçons de 500 à 600 mètres. Un partenariat a été noué avec cet éleveur dont la ferme se situe à 200 mètres de l’autoroute, et qui « gagne » là des pâtures supplémentaires. Pour Area, qui exploite l’A430, l’intérêt est multiple : économie du carburant qui devrait être utilisé par les engins mécaniques et gain de temps pour la gestion de talus pentus, difficiles à entretenir de manière classique.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *