Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Portrait – Magali Ardiley, médiatrice d’un bon voisinage

Élevage

Portrait – Nicolas de Boishebert, J’irai couver chez vous

Politique

« Une femme à la tête de la FNSEA, un progrès que je n’imaginais pas dans les années 80 », Édith Cresson

Politique

Pesticides et biodiversité, la Commission européenne veut renforcer son action pour atteindre ses objectifs en 2030

Initiative

« Portrait – Rémi Dumas, chasseur de tête »

Politique

Du chocolat sans déforestation pour 2025

Le 1er octobre, l’« initiative française pour un cacao durable » a été signée conjointement par le Gouvernement, le syndicat du chocolat, des ONG, des instituts de recherche et des distributeurs. La démarche acte la fin de l’importation de cacao issu de zones déforestées d’ici à 2025, ainsi que l’amélioration du revenu des producteurs, pour 2030. Un plan d’action est prévu pour 2022.

Par Romane Gentil - Publié le 11/10/2021 à 11:00

Commenter

Partager :

A l’occasion de la journée mondiale du cacao le 1er octobre, le Gouvernement, le syndicat du chocolat, des ONG, des instituts de recherche et des distributeurs se sont retrouvés pour signer des engagements communs. Ainsi, l’ « initiative Française pour un cacao durable », impulsée par le Syndicat du chocolat, prévoie notamment l’amélioration du revenu des cacaoculteurs et de leurs familles, d’ici à 2030, ainsi que la fin de l’approvisionnement dans des zones déforestées, d’ici à 2025. D’après le ministère de la Transition écologique, à travers cette démarche, « les signataires fondateurs souhaitent s’engager pleinement en faveur d’une cacaoculture prospère et durable au bénéfice des producteurs et de l’ensemble de la filière ». Un texte de gouvernance va être élaboré par les signataires et un plan d’action sera adopté d’ici à mai 2022.

L’initiative fait suite à l’appel, il y a un an, des Nations Unies, en faveur du lancement de coalitions pour des filières durables. Elle rejoint également la stratégie nationale de lutte contre la déforestation adoptée en 2018 en France, qui vise la fin de l’importation de produits forestiers ou agricoles non durables contribuant à la déforestation, d’ici à 2030.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.