Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Le label « Zéro résidu de pesticides » revendique un déploiement positif après moins de deux ans

Pesticides

Riverains et pesticides, dix-huit départements ont leur charte de bon voisinage

Climat

Rémi, agriculteur participant à la Convention citoyenne pour le climat : « Je n’ai pas hésité une seconde ! »

Communication

#AgriLoving, la campagne de communication positive au ton décalé

Modes de production

« Les pouvoirs publics doivent nous laisser la possibilité d’adopter des critères environnementaux »

Forte pression sur le marché des microbrasseries

Par Laure Hänggi - Publié le 21/03/2019 à 17:18

Commenter

Partager :

Une croissante « insolente ». C’est par ces termes que l’institut de recherche et d’innovation (IRI) a qualifié la santé du secteur de la bière en France. Les volumes ont progressé de 6 % en 2018 et le chiffres d’affaire de 7,5 %, à contre-courant des autres marchés agroalimentaires. Une dynamique positive qu’illustre également l’envolée des nombres de microbrasseries dans l’Hexagone. Cité par Le Monde, dans un article daté du 21 mars, le délégué général de Brasseurs de France, Maxime Costilhes, explique ainsi qu’en 2018, les microbrasseries sont passées de 1100 à 1600. « En 2017, le rythme de créations était d’une tous les deux jours. Il a encore augmenté en 2018 et dépasse le seuil d’une par jour », explique-t-il. Si le phénomène prend de l’ampleur, le marché de la bière reste cependant largement dominé par les géants Heineken et Kronenbourg. En 2017, les microbrasseries pesaient 7 % du marché en valeur, rappelle Maxime Costilhes, dans Le Monde.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *