Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Labels

Le commerce équitable connaît une croissance « exceptionnelle » en 2018

Biodiversité

Un rapport d’experts alerte sur l’érosion de la biodiversité (IPBES)

Alimentation

Approvisionnement en restauration collective, le privé a aussi un rôle à jouer

Politique

Transition écologique, un Grand débat mais de petites mesures, selon les ONG environnementales

Communication

Agriculture et fake news scientifiques, une tendance difficile à enrayer

Cultures

La culture de chanvre, candidate aux Jeux olympiques de 2024

L'interprofession de la filière chanvre a des ambitions olympiques. Elle compte en effet proposer aux organisateurs des JO de Paris de choisir le béton de chanvre, pour les logements à construire d'ici à 2024.

Par Eloi Pailloux - Publié le 14/06/2018 à 17:00

Commenter

Partager :

La candidature de Paris pour l’organisation des Jeux olympiques de 2024 a été récompensée. Une autre compétition commence, pour près de 600 logements à construire en Seine St Denis pour recevoir les athlètes. Une perspective qui intéresse… les producteurs de chanvre. Depuis 20 ans, la filière perfectionne l’utilisation du chanvre dans le bâtiment, et a même développé un label garantissant la qualité de la matière première pour le béton de chanvre.

Atouts pour le bâtiment et pour l’agriculture

L’association Construire en chanvre revendique différents points forts : performances thermiques et hygrothermiques, stabilité au feu, performances acoustiques, résistance aux rongeurs, stabilité sismique et architecture légère… De quoi répondre au cahier des charges des organisateurs des JO.

L’interprofession de la filière chanvre, InterChanvre, rappelle les autres atouts du chanvre, cultivé sur 16 000 ha en France. En premier lieu, le fait qu’aucun pesticide ne soit nécessaire pour sa culture, sa capacité à perturber le cycle des mauvaises herbes et des maladies dans une rotation agricole, ou son système racinaire structurant pour le sol.


Une culture, plusieurs débouchés

Si le béton de chanvre est produit à partir de la partie ligneuse du chanvre, la chènevotte, d'autres composants sont valorisables. Notamment la fibre, qui peut être utilisée par produire du papier, de l'isolant ou du bioplastique, et la graine, transformable en farine ou en huile.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *