Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Labels

Plus de 8000 exploitations certifiées HVE en 2020

Agro-écologie

Af-Ter, lancement d’un fonds de financement pour l’agroforesterie

Alimentation

Open Agrifood souhaite un ministère de l’Alimentation collectif

Alimentation

Le ministre de l’Agriculture signe une charte de mise en avant des produits frais et locaux

Initiative

Avec Cultivons demain, objectif 1 milliard d’euros pour adapter l’agriculture au changement climatique

Le plan sur la biodiversité imminent

Par Campagnes & Environnement - Publié le 20/11/2004 à 00:00

Commenter

Partager :

La stratégie nationale sur la biodiversité, dont le plan d’action est en préparation, ne peut que prendre en compte l’agriculture, qui couvre les deux tiers de la surface agricole nationale. C’est ce qu’a indiqué Gilles Kleitz, chargé de mission au ministère de l’Agriculture lors de la conférence “l’environnement, un atout pour l’agriculture”, organisé par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), le 21 octobre 2003. Lancé le 5 février 2004, ce plan, qui a pour objectif de stopper la perte de biodiversité

 

 

 

 “L’agriculture, dont les surfaces représentent les deux tiers du territoire, doit jouer un rôle dans le plan pour la biodiversité”, selon Gilles Kleitz, chargé de mission au ministère de l’Agriculture.

d’ici à 2010, devait être présenté à Matignon courant décembre. Il se décline en cinq points : l’échelle du territoire, de l’exploitation, le niveau génétique, le milieu rural et la sensibilisation. Et en quinze actions, regroupant des mesures déjà existantes (Natura 2000, plan interministériel d’action de lutte contre les pollutions liées aux pesticides…). Il prévoit également un tableau de bord sur l’évolution de la biodiversité sauvage et domestique, une action concernant la maîtrise des espèces exotiques envahissante, la surveillance biologique du territoire, la création d’un réseau national “agriculture et biodiversité” animé par le ministère de l’Agriculture, un renforcement et la création des programmes de recherche sur ce thème. Le ministère espère que la moitié des exploitations s’engage dans des démarches favorables à la biodiversité. Une évaluation de ce plan est prévue tous les deux ans. Reste à discuter des moyens financiers qui lui seront attribués.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *