Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Coronavirus

Covid-19, les filières fruits et légumes stabilisées… mais la consommation doit suivre

Initiative

Des bras dans ton assiette, succès de l’initiative solidaire

Coronavirus

Covid-19, Bleu-Blanc-Cœur lance une enquête pour évaluer l’impact sur les comportements alimentaires

Politique

Le calendrier du débat public « ImPACtons ! » bouleversé par le coronavirus

Coronavirus

Appel unanime à privilégier les produits frais et français pour soutenir les agriculteurs

Initiative

Les coopératives organisent le ramassage de déchets à tout bout de champs

Charente, Loiret, Oise, Vienne et Yonne : dans ces cinq départements, des coopératives agricoles organisent des collectes de déchets dans les bordures de champs, à l'initiative de la filière « Culture raisonnée et contrôlée ». Tout le monde est invité à participer. Explications.

Par Eloi Pailloux - Publié le 04/02/2020 à 09:32

Commenter

Partager :

Entre soigner la biodiversité dans les parcelles agricoles, et soigner celle des bords de champs, il n’y a qu’un pas. Les responsables de la filière CRC, pour Culture raisonnée et contrôlée, l’ont franchi ! Ils organisent, la semaine du 23 au 28 mars, plusieurs opérations de ramassage des déchets accumulés dans les environs directs des espaces cultivés. À ce jour, cinq coopératives agricoles, parties prenantes de la filière CRC, ont décidé d’organiser ces collectes un peu particulières, dans cinq départements : Charente, Loiret, Oise, Vienne et Yonne.

Décharges à ciel ouvert

Un Français sur trois reconnaît jeter des déchets par la fenêtre de sa voiture. Mais les fossés ne sont pas simplement encombrés de canettes, mégots, paquets de cigarettes et autres emballages alimentaires. « On y trouve aussi des pneus, des appareils électroménagers ou du mobilier », déplore Léa Perroy, responsable qualité-sécurité-environnement à la Coop de Mansle (Charente), impliquée dans l’opération Ramassons, à tout bout de champ ! « Les efforts consentis par les agriculteurs pour préserver la biodiversité dans leurs champs, via notre cahier des charges exigeant, ont moins de sens si on accepte d’avoir des bordures saturées de déchets », explique-t-on du côté de la filière CRC.

Ramassage et dialogue

L’idée est d’associer tout un chacun à ces ramassages, via un site dédié. « Nous avons beaucoup d’écoles, de centres aérés, déjà inscrits, note Léa Perroy. C’est aussi l’occasion de retisser le lien avec les jeunes, leur expliquer ce qui est cultivé dans un champ à travers des parcours ludiques. » Les particuliers ou collectivités intéressés sont invités à passer par le site www.ramassons.com pour apporter sa contribution. Ce sont les coopératives qui organiseront les parcours de collecte, pour les optimiser et bien les baliser, de nombreuses zones de ramassage longeant directement des axes routiers.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *