Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Élevage

Peste porcine africaine : pour préserver ses élevages, la France ferme ses frontières… aux sangliers

Politique

Pesticides et ZNT, le monde agricole insatisfait menace de représailles contre… les stations d’épuration

Pesticides

Derrière la hausse des ventes de pesticides en 2018, plusieurs explications et tendances

Rétrospective

2019, une année d’actualité agricole sur notre site

Politique

Pesticides, insatisfaction générale sur les « zones de non traitement » fixées par le gouvernement

Les premiers foies gras sans gavage sur les tables des fêtes de fin d’année 2019

Par Laure Hänggi - Publié le 08/01/2020 à 12:23

Commenter

Partager :

Emblématique des fêtes de fin d’année, le fois gras demeure un aliment controversé, notamment à cause du gavage des animaux nécessaire à sa fabrication. Les travaux de chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médical (Inserm), relayés par Les Échos, apporteront peut-être une solution à cette situation. Une équipe, menée par Rémy Burcelin, a en effet mis au point un fois gras sans avoir recours à la technique du gavage sur les oies. Le résultat de trois ans de recherche dans une ferme expérimentale, créée pour l’occasion, dans l’Ariège. Pour aboutir à ce fois gras, les chercheurs se sont « inspirés » de la stéatose, la maladie du foie gras de l’Homme, en faisant le lien entre stockage du gras dans le foie et les micro-organismes présents dans les intestins. Les travaux menés ont permis d’identifier des bactéries modifiant la flore intestinale et déclenchant en conséquence le stockage de gras chez les oies. Objectif pour 2020 : 2000 à 3000 fois gras produits. De premiers foies gras sans gavage ont été commercialisés avant les fêtes 2019. Une différence qui a prix : il faut compter 124 euros pour une terrine de 125 grammes.

Ils vous intéresseront peut-être

Une pensée sur “Les premiers foies gras sans gavage sur les tables des fêtes de fin d’année 2019”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *