Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Climat

Emmanuel Macron valide les mesures agricoles de la Convention pour le climat

Initiative

Protéines végétales, les étudiants se mobilisent pour présenter des alternatives innovantes 

Politique

Un compte-rendu d’étape du débat public sur la Pac adressé à Didier Guillaume

Alimentation

Les acteurs de la restauration hors-domicile s’engagent à privilégier les produits français

Alimentation

Une paille pour boire… et à manger ! 

Alimentation

Les protéines végétales plébiscitées… mais encore derrière les protéines animales

Le baromètre consommateurs du Groupe d'étude et de promotion des protéines végétales (GEPV), publié le 6 novembre dernier, révèle que la consommation et la perception de ces protéines ont le vent en poupe. La moitié du panel se dit prêt à payer plus pour des produits en contenant. Elles sont cependant encore loin de « menacer » les protéines animales.

Par Laure Hänggi - Publié le 12/12/2018 à 17:03

Commenter

Partager :

Au moment de faire les courses, les Français sont de plus en plus attentifs à l’origine et la composition de leurs achats. Une tendance qui profite aux protéines végétales, dont les Français ont une très bonne image. C’est ce dont témoignent les chiffres révélés par le baromètre consommateurs du Groupe d’étude et de promotion des protéines végétales (GEPV), dévoilé le 6 novembre dernier.

Remplacer la viande, totalement ou en partie

Selon le document, 62 % des Français achètent des produits issus de gammes végétales, dont 9 % souvent et 25 % de temps en temps. La majorité est convaincue que les protéines végétales sont bonnes pour la santé (88 %), complémentaires des protéines animales (77 %), bonnes pour l’environnement (76 %), naturelles (68 %) et synonymes de qualité (65 %). La moitié du panel assure d’ailleurs être prête à payer jusqu’à 10 % de plus pour qu’un produit contienne des protéines végétales.

Le souhait de réduire la consommation de viande, exprimé par 29 % des sondés, est un levier de développement important. La possibilité de remplacer la viande ou le poisson est citée par 44 % du panel comme un critère d’achat. Dans la lignée de cette tendance, les produits les plus consommés sont les steaks végétaux (38 %).

Une meilleure connaissance des protéines végétales

Si les protéines végétales jouissent d’une meilleure image que leurs cousines animales, ces dernières gardent la préférence des consommateurs. Les Français manifestent cependant un intérêt croissant pour les protéines végétales. Les légumineuses gagnent ainsi du terrain dans les réponses des interrogés sur les produits contenant le plus de protéines végétales : 34 % les citent, contre 16 % en 2011 (derrière la viande, les œufs et le poisson).

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *