Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

Educ’Agrifood, lancement d’une consultation nationale sur l’éducation à l’alimentation

Bio

Malgré la crise sanitaire, les consommateurs de bio toujours au rendez-vous

Politique

Le Conseil d’Etat juge « illégal » l’étiquetage de l’origine du lait

Labels

Zéro résidu de pesticides, des ventes en hausse en 2020

Initiative

Un tour de France en tracteur pour rencontrer les « agri’novateurs »

Initiative

L’interprofession des semences lance un site pour les ados

Dans le continuité de son plan de filière, Semae (ex-Gnis), l’interprofession des semences, a lancé semeurtime.com, une plateforme dédiée aux jeunes. L'objectif est d'expliquer le fonctionnement de la filière semences, afin de donner plus de visibilité aux métiers la composant.

Par Sabrina Beaudoin - Publié le 24/03/2021 à 11:56

Commenter

Partager :

L’interprofession des semences, rebaptisée Semae depuis peu (anciennement Gnis) veut susciter des vocations ! Pour cela, la structure vient de lancer une plateforme, Semeurtime.com, pour s’adresser tout spécialement aux 14/18 ans. Avec ce nouveau site, Semae « a pour objectif de rendre la filière moins complexe, en jouant la transparence, en montrant la diversité des métiers et leur adéquation avec les aspirations des jeunes » précise un communiqué daté du 22 mars.

Des vidéos ludiques

L’interprofession opte pour l’originalité dans sa démarche. La filière et les métiers de l’agriculture sont peu connus des jeunes. Pour y remédier, la section « Dis-moi pas que c’est pas vrai » permet aux jeunes de découvrir une séries de vidéos réalisées avec des professionnels du secteur agricole, expliquant leur quotidien. Les thèmes du respect de l’environnement, la réduction de l’impact du réchauffement climatique, la place des semences dans notre alimentation y sont abordés.

Les métiers expliqués

Par ailleurs, des fiches métiers ont été réalisés. Plus de 20 métiers ont été décryptés pour illustrer la diversité des activités de la filière. Semae privilégie un langage ludique pour toucher collégiens et lycéens, avec des slogans tels que « il n’y a pas de mauvaise graine, tout le monde sème », ou « J’ai un bon plant, t’en veux ?». Semeurtime sera également présent sur les réseaux sociaux Instagram et YouTube.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *