Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Labels

Plus de 8000 exploitations certifiées HVE en 2020

Agro-écologie

Af-Ter, lancement d’un fonds de financement pour l’agroforesterie

Alimentation

Open Agrifood souhaite un ministère de l’Alimentation collectif

Alimentation

Le ministre de l’Agriculture signe une charte de mise en avant des produits frais et locaux

Initiative

Avec Cultivons demain, objectif 1 milliard d’euros pour adapter l’agriculture au changement climatique

Politique

Méthane, une feuille de route européenne pour réduire les émissions agricoles

La Commission européenne a présenté le 14 octobre sa feuille de route pour réduire les émissions de méthane. L’agriculture, notamment l’élevage, est concernée par des actions en 2021 et 2022.

Par Stéphanie Ayrault - Publié le 29/10/2020 à 17:05

Commenter

Partager :

Le méthane est le deuxième contributeur au changement climatique après le dioxyde de carbone. Pour réduire les émissions de ce gaz, la Commission européenne a présenté, le 14 octobre, une stratégie dédiée. « Il est essentiel de combattre les émissions de ce gaz pour atteindre nos objectifs climatiques à l’horizon 2030 et de neutralité climatique pour 2050 », indique la Commission dans un communiqué du même jour. Bien que le secteur de l’énergie soit le secteur où les émissions peuvent être réduites le plus rapidement et le plus facilement, le document contient également des mesures pour l’agriculture.

Un outil de pilotage à venir

L’instance entend améliorer la déclaration des émissions d’origine agricole grâce à une meilleure collecte de données. Elle proposera en 2022 un outil de pilotage numérique sur le carbone pour un « déploiement plus large de la culture du carbone » en agriculture. Pour réduire les émissions du secteur, l’accent sera mis sur la diffusion des meilleures pratiques. Des recherches ciblées sur des solutions technologiques ou naturelles et des changements de régime alimentaire seront également mises en œuvre.

Mieux connaître les bonnes pratiques

Dans la première moitié de l’année 2021, la Commission mettra en place un groupe d’experts pour analyser les émissions de méthane en élevage. Il se penchera sur la gestion du bétail, des effluents d’élevage et des aliments pour animaux, les caractéristiques des aliments pour animaux, les nouvelles technologies et pratiques, etc. Le groupe travaillera également sur une méthodologie d’analyse des émissions de GES en élevage. Par ailleurs, d’ici à la fin 2021, les États membres dresseront un inventaire des meilleures pratiques, notamment sur le méthane issu de la fermentation entérique.

Valoriser les déchets

La Commission vise également le recyclage des déchets. « Les flux de déchets et les résidus organiques humains et agricoles non recyclables peuvent servir à produire du biogaz, des biomatériaux et des produits biochimiques, explique-t-elle. Ces filières peuvent générer des flux de revenus supplémentaires dans les zones rurales tout en évitant des émissions de méthane ». La collecte de ces déchets devrait donc être davantage encouragée.

Cette stratégie entre dans le cadre de la révision, d’ici à juin 2021, du règlement sur la répartition de l’effort (RRE) concernant les objectifs de réduction des GES, ainsi que dans l’objectif de neutralité climatique pour 2050 inscrit dans le Green deal.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *