Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

Restauration collective, Montreuil (93) veut 70 % de bio dans les assiettes

Modes de production

M2i Life Sciences met la chimie au service de la confusion sexuelle

Cultures

La capacité des plantes à se détecter entre elles, une piste agronomique porteuse

Modes de production

Le bio bat des records en 2018

Pesticides

Pour la première fois, un pesticide jugé perturbateur endocrinien est retiré du marché

Alimentation

Nouvelle Aquitaine : pas de répit dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) et la Nouvelle-Aquitaine s'engagent pour la lutte contre le gaspillage alimentaire, le 27 mars. 100 000 € doivent être consacrés à l'action dans les restaurants des lycées.

Par Eloi Pailloux - Publié le 22/03/2018 à 17:24

Commenter

Partager :

En Nouvelle-Aquitaine, le plan régional de lutte contre le gaspillage alimentaire au lycée se traduit par diverses mesures. La sensibilisation dans les restaurants scolaires, la formation des personnels des cuisines, l’accompagnement de projets dédiés à l’échelle d’un établissement… font partie de l’arsenal prévu dans la chasse aux gaspis. La région entend également soutenir l’achat d’équipements spécifiques, comme les balances pour peser les bio-déchets, ou encore l’installation de tables de tri.

Plus de 30 réunions antigaspi depuis 2017

La Nouvelle-Aquitaine peut compter sur l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Cette dernière va consacrer 100 100 € à la région, sur 18 mois. Une convention validant ce partenariat doit être signée le mardi 27 mars au lycée Toulouse-Lautrec à Bordeaux (115 rue Joseph-Abria).

Dès 2017 des groupes de travail ont été initiés dans quinze zones géographiques de Nouvelle-Aquitaine, regroupant 92 lycées publics. Plus de 30 réunions ont été consacrées à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *