Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

Le bio présent sur 2,3 millions d’hectares

Climat

Emmanuel Macron valide les mesures agricoles de la Convention pour le climat

Initiative

Protéines végétales, les étudiants se mobilisent pour présenter des alternatives innovantes 

Politique

Un compte-rendu d’étape du débat public sur la Pac adressé à Didier Guillaume

Alimentation

Les acteurs de la restauration hors-domicile s’engagent à privilégier les produits français

Initiative

Protéines végétales, les étudiants se mobilisent pour présenter des alternatives innovantes 

Face aux défis climatique et agronomique actuels, la consommation et la culture de protéines végétales sont de plus en plus encouragées. Depuis octobre 2019, 764 étudiants travaillaient sur la manière d’innover autour de cette protéine. Les lauréats ont été dévoilés le 23 juin.

Par Laure Hänggi - Publié le 25/06/2020 à 17:00

Commenter

Partager :

Face à la croissance de la population mondiale, le besoin supplémentaire en protéines est estimé à 40 % d’ici à 2003. Organisé par les Villages by CA du Nord et de la Champagne-Bourgogne, le challenge étudiant « Innover autour de la protéine végétale au service de l’alimentation humaine » s’est conclu le 23 juin. 764 étudiants, répartis en 234 équipes dans toute la France, ont relevé le défi de développer des idées innovantes pour rendre plus simple l’inclusion des protéines végétales dans notre alimentation. Après une présentation des projets par les dix équipes finalistes devant les partenaires du challenge (1), les trois lauréats ont été désignés.

Le premier prix pour un œuf végétal

Le premier prix a été décerné au projet « V’eggs », portés par des étudiants originaires d’Occitanie. Pour répondre au nombre croissant de personnes intolérantes ou allergiques aux œufs (34 % des allergies sont liées aux œufs), ils ont créé un œuf 100 % végétal. Celui-ci est composé, pour le blanc, de farine et de lait de riz, et pour le jaune, de jus de carotte avec des protéines de riz et de pois. La coquille est quant à elle en PLA (2) compostable. Cet œuf atypique peut se manger au plat ou être utilisé pour faire des gâteaux par exemple. Sa teneur en protéine est équivalente à celle d’un œuf de poule.

Valorisation des mauvaises herbes et des drêches

Témoignant de la diversité des approches, le second prix est revenu à des étudiants franciliens, dont le projet, Les Jeunes Pousses, consiste à la valorisation de feuilles d’orties ou de pissenlits séchés en biscuits. Enfin, le dernier prix a été décerné au projet « Synergy », également porté par une équipe francilienne. Ce dernier propose des galettes alternatives à la viande fabriquées à partir des drêches humides des micro-brasseries artisanales. Tous les projets lauréats bénéficient du Nutri-Score A.

Respectivement, les lauréats repartent avec un chèque de 1500, 1000 et 500 €, et un mentorat de leur projet durant six mois dans l’écosystème Village by CA.

(1) Terres Univia, Bonduelle, Sodexo, Limagrain, Groupe Advitam, Dijon Céréales, le Crédit Agricole Nord de France, l’Université Catholique de Lille – Yncréa Hauts-de-France, AgroParisTech, le Pôle IAR, Improve et Protéines France.

(2) Matière plastique d’origine végétale, le plus communément à base d’amidon de maïs.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *