Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Energie

Le ciel se dégage pour l’agrivoltaïsme

Alimentation

JO 2024, la France veut une alimentation locale et durable

Initiative

Portrait – Magali Ardiley, médiatrice d’un bon voisinage

Élevage

Portrait – Nicolas de Boishebert, J’irai couver chez vous

Politique

« Une femme à la tête de la FNSEA, un progrès que je n’imaginais pas dans les années 80 », Édith Cresson

Cultures

Pruneau d’Agen : 2022, année indigeste

Par Eloi Pailloux - Publié le 25/08/2022 à 11:14

Commenter

Partager :

Le climat si particulier de 2022 a des effets contrastés sur les différentes filières agricoles françaises. Alors que certains, comme les producteurs de poires, soupirent de soulagement, du côté d’Agen, le pruneau a souffert. Dès le 5 août, les responsables de l’Indication géographique protégée (IGP), ont tiré la sonnette d’alarme : la production pourrait être divisée par 3 ou 4 par rapport à la moyenne, située à plus de 40 000 tonnes. En cause : un épisode de gel occasionnant des dégâts début avril, au moment de la floraison, puis les températures caniculaires de juin et juillet, provoquant des « échaudures » et des chutes de fruits.

L’année 2021 avait déjà été délicate, rappellent les responsables de l’IGP. La filière française est historiquement le troisième producteur mondial.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.